Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 16:49

Les enquêtes de Chen Cao, inspecteur principal  de la police criminelle de Shanghai

 

Pendant une réunion de l'association des écrivains de Shanghai, Chen est abordé par Lianping, une jeune journaliste qui lui demande quelques poèmes pour son journal, le Wenhui.

 

Assigné à résidence pendant une enquête de corruption, le directeur de la commission d’Urbanisme de Shanghai, victime d’une chasse à l’homme  sur Internet, se suicide.

 

 

Le suicide est clairement la conclusion souhaitée par les instances politiques pour l'enquête menée par l'inspecteur Weï. Chen est simplement chargé de conseiller cet enquêteur expérimenté.

 

En vérifiant les différents témoignages, Weï trouve des anomalies dans l'horaire des évènements qui pourraient indiquer que  Zhou était dans l'impossibilité physique de s'enlever la vie..

Il est alors victime d'un accident de circulation.

 

Aidé de Lianping, pour qui il éprouve une certaine attirance et de Melong, un pirate informatique, dont le blog dénonce la corruption,  Chen va devoir s’impliquer tout en restant en dehors de l’enquête officielle car il a des doutes sur les motivations les nombreux fonctionnaires impliqués.

Enquêtent-ils sur la corruption ou essaient-ils d'empêcher certaines divulgations ?

 

Pendant ce temps, la Sureté d'État essaie d'éviter une ‘’cyber révolution’’ qui mettrait en danger les plus hauts dirigeants de la Chine.

 

La disparition de la ‘’petite’’ secrétaire* de Zhou va permettre à notre inspecteur principal de mettre la main sur l'objet que tous recherchent activement.

*sous-entendu ; La maitresse

 

Chen Cao, personnage à l’avenir prometteur, résout des enquêtes difficiles sans heurter les divers responsables gouvernementaux.

Ce travail lui cause de nombreux soucis et des maux de tête incessants car en plus de deviner les volontés cachées de ses supérieurs, il doit  essayer de  satisfaire le profond désir de sa mère de devenir grand-mère. Seulement les difficultés des enquêtes lui laisse peu de temps pour trouver une compagne ou pour écrire des poèmes.

 

Le style de Qiu Xiaolong est tout en finesse et en touche poétique*. Aucune couleur n’est franche, aucune teinte n’est claire, tout beigne dans un mélange de faux-semblants et de non-dits, résultats de l’évolution actuelle de la Chine, partagée entre une vieille idéologie et un néo-capitalisme galopant.

*Chen Cao est un poète renommé.

 

PS: J'ai aimé le bandeau : ''Ce polar n'est pas suédois''.

 

Cyber China de Qiu Xiaolong, Points, 2012, 328 pages, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : À chaque enquête, Chen Cao rencontre une nouvelle jeune femme sans parvenir à concrétiser une relation sérieuse. Heureusement, Il est bien meilleur comme enquêteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

yueyin 31/07/2013 03:43

Ah brabo monsieur Papou, vous voulez dévergonder ce pauvre Chen :-)

Le Papou 31/07/2013 04:37

Je veux juste qu'il devienne un homme normal :-)