Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 16:38

-La Grosse Pomme pourrie et les flics ripous-

 

Un policier est égorgé dans sa voiture le pantalon sur les chevilles. Des témoins ont vu s’enfuir  une femme de type latino, en robe rouge et gants blancs.

 

Anthony Ryan, chef du bureau des inspecteurs du NYPD* et son collègue Joe Gregory sont chargés de l’enquête.

*New York Police Department

 

La victime n’était pas de service cette nuit-là et n’avait aucune raison de se trouver dans un des lieux les plus dangereux du Bronx.

 

Je ne vais pas m’étendre sur l’enquête elle-même qui mêle trafics de drogues, prostitution et flics ripoux.

Je vous dirai simplement que j’ai ressenti beaucoup de vraisemblance dans ce polar noir à l’américaine. On n’est pas dans une série aseptisée où le héros effectue les recherches, les analyses, les autopsies et même les arrestations*. Quoique... pour les autopsies, Ryan n’aime pas être obligé d’y assister.

* Tout ça en sept heures de boulot par jour.

 

On se retrouve dans la vraie vie d’un policier new-yorkais qui côtoie la population de la misère sous toutes ses formes ; les drogués, les fous en liberté, les prostituées (avec ou sans e final), les trafiquants, les tueurs, les ripoux etc..

 

On ressent chez Ed Dee une volonté certaine de montrer qu’en dépit de quelques pommes pourries les policiers de la Grosse Pomme font leur boulot honnêtement.

J’ai donc été sur internet et j’en ai compris la raison.

 

Ed Dee a pris sa retraite en tant que lieutenant du NYPD avant d’écrire ses romans.

 

Il y a très, très longtemps, avant internet, le téléphone portable et autres gadgets électronique* j’avais trouvé un roman sur New York qui m’avait profondément marqué, mais je ne retrouvais ni  le titre ni l’auteur pour vous en parler. Mémoire d’oiseau, Le Hibou**! Certaines même dirait mémoire de poisson rouge.

Heureusement L’Héritière possède elle, une mémoire d’éléphant ; Nécropolis de Lieberman m’a-t-elle lancé le temps d'un battement d'aile..

*Mais non ce n'est pas du temps de Cro-Magnon.

** Oups ! Je voulais écrire le Papou.

 

Ce roman de Ed Dee m’a donné envie de le relire et rien que pour ça il mérite 1 belle * supplémentaire.

 

L'ange du Bronx d'Ed Dee, Seuil, 336 pages, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou  : La fin n'est pas surprenante. Mais, est-ce une mauvaise ou une bonne chose ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 26/08/2013 12:04

"Les anges de New-York" de Ellory. Mon article ici :http://motamots.canalblog.com/archives/2012/08/28/24809016.html
Amitiés

Le Papou 26/08/2013 15:45

Le Papou vieillit. Ça me disait quelque chose mais je n'ai pas cherché, c'était plus facile de te demander. Mais, bon, déjà lu et voici mon billet :http://papoustory.over-blog.com/article-les-anges-de-new-york-de-r-j-ellory-115526817.html. Merci Alex et bonne journée.

Alex-Mot-à-Mots 25/08/2013 17:59

Le dernier de Ellory sur le même thème n'est pas mal non plus.

Le Papou 26/08/2013 05:04

Tu as le titre ?
Le Papou