Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 09:23

C'est aussi la faute à Yue Yin !

 

Une jeune traductrice, rousse, énergique et aux yeux verts, donc d’origine irlandaise  se lie d’amitié avec un très vieil écrivain de Québec .

Je pourrais arrêter là mon billet. Il ne se passe pas grand chose dans ce nouveau* Poulin.

*nouveau pour moi

 

Mais le talent de Poulin c’est de nous donner du plaisir sans nous embarquer dans un monde complexe et des aventures compliquées.

Alors, oui ! J’ai eu du plaisir à vivre quelques heures dans un chalet isolé de l’île d’Orléans, nageant dans un petit lac envahi par des algues, conversant avec de vieux chevaux à la retraite, admirant un renard roux et un couple de hérons bleus, pestant après des ratons-laveurs, entre Chaloupe, la vieille chatte possessive et Famine le petit chat noir arrivé un jour, fou de peur.

Mais c’est ce petit chat noir qui va apporter à Marine, la traductrice, et Mr Waterman, l’écrivain, les évènements qui sont la légère trame de cette histoire.

Dans son collier, Marine va trouver un appel au secours ‘’ Je m’appelle Famine. Je suis sur la route parce que ma maîtresse ne peut plus s’occuper de moi ni d’elle-même…’’

Bouleversés tous les deux par ce mot, Ils décident de rechercher l'ancienne propriétaire du petit félin.

 

Je venais de lire ''La petite et le vieux'', je me suis retrouvé avec ''La jeune fille et le vieillard'', deux romans sur l'amitié intergénérationnelle.

 

J'avais déjà entendu parler des familles Irlandaises chassées de leur pays par la famine*, voyageant dans des conditions atroces, pour venir mourrir par centaine à leur arrivée au Québec.

*dans "Elle et nous", je crois.

 

J'ai envie, maintenant, d'en savoir plus sur cette épisode et recherche un roman sur ce sujet.

 

La traduction est une histoire d'amour de Jacques Poulin, Léméac, 132 pages, Roman

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Après trois Poulin, j'ai l'impression d'avoir lu la même histoire sous des formes différentes et d'aimer quand même.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Web traduction 14/05/2014 13:40

Un idiotisme est en général intraduisible mot à mot, et il peut être difficile, voire impossible, de l'exprimer dans une autre langue.

Karine:) 06/10/2013 22:29

Je préfère lire Poulin avec modération... pour exactement ça. Mais j'adore celui-là!

Lucie 27/09/2013 14:58

Ça donne envie de replonger dans cet univers. J'ai presque tout lu de Poulin, mais pas encore tout... Il faut s'en garder et, effectivement, probablement pas les lire tous de suite. :)

le papou 28/09/2013 22:42

Oui ! C'est la faute à Karine et à Yue Yin et à Québec en septembre.
Amicalement
Le Papou

Alex-Mot-à-Mots 27/09/2013 13:25

Trois mêmes histories sous une forme différente ? Bof.... Ou alors l'auteur a beaucoup de talent.

le papou 28/09/2013 22:39

Oui, mais des fois, c'est très bon et des fois moyen.
Le Papou

yueyin 25/09/2013 22:30

Celui-là m'a beaucoup plu oui :-) sa pseudo suite (parce que c'est pas vraiment la suite) (les yeux bleus de Mistassini) moins, pourtant j'aime Poulin vraiment :-) )

Le Papou 26/09/2013 07:31

Moi aussi il m'a bien plu quoique un peu trop rose bonbon.
Le Papou