Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 21:28

Un auteur de polar suédois  que je n'avais pas encore lu. Le héros se nomme Erik, rien d’extraordinaire, en Suède, tout le monde se nomme Erik.

Son nom complet, Erk Winter, et là, avouons-le, son patronyme, pour un homme des grands froids, me parait excessif pour ne pas dire déraisonnable.

 

La vie de notre héros quadragénaire est en train de basculer. Angela, son amie, est enceinte. Ils ont décidé de vivre ensemble. Il  se rend en Espagne, où ses parents avaient pris leur retraite, pour assister au décès de son père, victime d’un infarctus.

 

Pendant son absence, un couple est sauvagement assassiné, leurs têtes sectionnées et posées sur le corps de l’autre.

Comme on assiste aux idées brumeuses du tueur avant le massacre, on sait que certaines pratiques sexuelles n’y sont pas étrangères.

Ce qui fait qu’on trouve un peu ''niaiseux''* les policiers suédois qui, en dépit de tous les indices que l’auteur éparpille, ne se rendent compte de rien.

* sot, bête, niais, pas vite sur leurs patins.

 

Un autre couple, qui connaissait le premier mais refusait de l'admettre*, est agressé et seule la femme survit.

*La ficelle est grosse

 

Un indice récurrent, un homme en uniforme qui semble avoir été à proximité  des lieux pour chaque crime. L’enquête se focalise vers les figurants d’une série télévisée policière.

 

Autant vous l’avouer, je n’ai pas embarqué. Trop d’épivardage, de dispersion, de sentiers tortueux. Le (trop) long séjour d’Érik en Espagne, les problèmes de son couple, les coups de téléphone anonyme, les ennuis d'une jeune ado et de son petit ami, les idées, les pensées et les actions personnelles de certains policiers, les visites d’Angela et d’Érik au centre de maternité, presque tous ces évènements et ces personnages ont un rapport plus ou moins lointain avec les meurtres, mais …La sauce n’a pas pris.

 

L’auteur est un spécialiste des indices qui trainent comme par inadvertance, ramenant régulièrement ceux qui impliquent des solutions probables, peut-être les bonnes, ou ...peut-être pas.

 

Écrire qu’un roman policier nordique est lent est une litote, il y a une marge pourtant entre avancer lentement et faire du surplace ou tourner en rond,

 

Ombre et soleil  d'Äke Edwardson, JC Lattes, 478 pages, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Je vais arrêter, pour un temps, de lire certains polars suédois qui trouvent leur pays de plus en plus merdique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 23/07/2013 13:27

C'est vrai qu'en plus d'être lent, le polars nordiques ne sont pas bourrés d'optimisme.

Le Papou 23/07/2013 14:14

Ils donnent l'impression que la vie dans les autres pays d'Europe est un paradis, ça énerve.
Le Papou