Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 14:22

Je n'étais pas préparé. Je pensais me retrouver dans le bush avec des aventures et des frissons.

Je me suis retrouvé n'importe où car, si le récit fut écrit par une australienne, il n'a rien d'australien. Cette histoire aurait pu se passer ailleurs. Que dis-je ? Cette histoire se passe et continue de se passer partout dans le monde.

 

Adrian a neuf ans et Adrian a peur. Peur des sables mouvants en plein trottoir, de la porte ouverte de l'armoire, d’être oublié dans un centre commercial, des monstres dans la mer, bien qu'il en soit loin, et chaque lecture du journal provoque de nouvelles frayeurs*. Cette fois-ci, il craint d’être enlevé comme les trois enfants, deux petites filles et un garçon, qui ont disparu alors qu'un homme maigre semblait les suivre.

*Moi, c'était sous le lit et dans la cave.

 

"L’Autorité" a retiré Adrian à sa mère et son père l’a abandonné chez sa grand-mère. Âgée d'une soixantaine d’années, elle se trouve bien trop vieille pour cette charge.

« Sauf que ma vie tourne autour de ce petit garçon. Je ne peux aller nulle part…Il a besoin qu’on le lave, qu’on nettoie ses habits, qu’on surveille son travail scolaire, qu’on s’occupe de lui pour ci et pour ça. Élever un enfant, c’est du boulot ; et ce n’est pas un boulot pour les vieux. »

 

Adrian l’écoute se plaindre.

 

« L’école est un endroit impitoyable pour un enfant rejeté. »

Adrian avait un ami, Clinton qui, comme lui, n’était pas apprécié par les autres enfants, mais Clinton l’a abandonné pour Paul, le meilleur élève de la classe.

 

Adrian n'a plus d'amis.

 

Dans une maison voisine, une famille a emménagé. Adrian fait la connaissance de l'aînée,Nicole, petite fille de son âge très volontaire.

Adrian veut revoir sa mère, et Nicole veut retrouver les enfants disparus.

 

Un soir, ils décident de partir en expédition.

 

C'est une histoire triste sur le manque d'affection et ses conséquences inéluctables sur un enfant.

Manu, Melo et Canel ont bien aimé.

 

Une enfance australienne  de Sonya Hartnett, Le serpent à plumes, 2010, 190 pages, Roman

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : À éviter dans un moment de cafard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires