Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 16:44

Troisième enquête du département V de la police de Copenhague.

 

Deux enfants sont prisonniers dans une cabane au bord d’un fjord. Sur un morceau de papier, avec son sang, le plus vieux gribouille leur histoire, glisse son message dans un flacon et le jette à la mer.

 

Quelques années plus tard la bouteille est retrouvée en Écosse et le message malheureusement illisible atterrit au département V. Seule, la premiàre ligne est compréhensible : "Au secours".

 

Un tueur sévit depuis plusieurs années au sein des sectes religieuses. Il enlève deux enfants d’une famille, demande une rançon, tue un des deux pour terrifier la famille et menace d’en tuer d'autres si elle le dénonce.

 

Dans ce polar-thriller, nous suivons en même temps le meurtrier dans ses actions criminelles, les tribulations de sa maitresse, les terreurs de sa femme, le récit de son enfance et les raisons de sa haine envers les sectes, les démarches des policiers, les problèmes familiaux de Carl, les amours de Carl, les pensées de Carl, les mystères entourant la vie d’Assad,  les actes surprenant de Rose qui abandonne l’équipe pour se faire remplacer par sa sœur jumelle.

Ça s'épivarde dans tous les sens et encore je ne vous dis pas tout.

 

Cela aboutit à un roman difficile à suivre et une enquête qui s'écoule plus lentement qu’une rivière nordique en janvier.

 

Pour tout vous dire, je suis un peu déçu par l'évolution du département V.  "Miséricorde", le premier tome, semblait amener une approche intéressante dans les relations entre un policier Danois pas très ouvert sur le multiculturalisme et un assistant moyen-oriental, musulman de surcroit*.

* Cela se résume ainsi : Prendre ses désirs pour la réalité.

 

On se retrouve plutôt dans les aventures de Laurel et Hardy et le personnage de la secrétaire ajoute à la loufoquerie générale.

 

L'enquête n'est qu'une faible partie de ce thriller que je déconseille pour les petits cœurs mous incapables de supporter la violence infligée aux enfants.

 

Le billet de Sharon qui a aimé.

 

Délivrance  de Jussi Adler-Olsen, Albin Michel, 2013, 672 pages, Thriller-Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Trop c'est comme pas assez ! (Mais où diable ai-je déjà lu cette aphorisme ?) et j'ai d'énormes doutes sur l'absence de réactions des familles,même abruties par leurs croyances sectaires, après le meurtre de leurs enfants, .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 11/11/2013 18:11

Ce que tu soulignes ne m'avait pas frappé. J'avais passé un bon moment. mais tu as raison, pas pour les petits coeurs tout mou.

Le Papou 11/11/2013 21:32

Je vais hésiter quand le no 4 va sortir mais...peut-être pas.
Le Papou

Sandrine 10/11/2013 17:23

"ça s'épivarde" ? mince, et c'est douloureux ?

Le Papou 10/11/2013 22:09

Je sais. Il y a comme ça des expressions québécoises que j'aime et utilise souvent. Traduction : se disperser.
À bientôt Sandrine, bonne semaine
Le Papou

cathulu 09/11/2013 17:04

Pour l'instant, ma fille n'a plus le temps de lire et c'est tant mieux, car elle est accro à cet auteur et vu ton billet...

Le Papou 10/11/2013 14:40

Moi, ça y est aussi.
Le Papou

cathulu 09/11/2013 18:24

Mon intérêt a fortement décru avec le deuxième...

Le Papou 09/11/2013 18:09

Et toi ? Tu ne parles pas de ton rapport avec cet auteur.
Le Papou