Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 16:43

Je lis peu de BD. Surprenant ! Surtout si on sait que ce média fût, durant ma jeunesse, ma principale source de lecture !

La BD coûte chère pour son temps de lecture.

 

Alors, pourquoi l'ai-je acheté ? 

Parce qu'une émission de télévision nous présentaient les auteurs comme les premiers bédéistes québécois édités par une maison française*.

*On devrait pas regarder la télé.

 

J’ai donc profité de mon passage au salon du livres de Montréal pour me procurer le dernier album mais, je n’ai pas pu le faire dédicacer, découragé par la file d’attente de pré-adolescentes et de pré-pré-adolescentes qui cacardaient depuis le stand jusqu’au fin fond du hall.

J’ai commencé à avoir des doutes mais j'avais déjà payé.

 

C’est une BD de "chicklit" pour adolescentes qui m’a rappelé Archie*, une des BD les plus connues de ces cinquante dernières années avant les Iphones,  Ipods, Ipads ou autre Tablets. La principale différence étant l’âge des héros, les16 et 18 ans de l’époque sont devenus des 14 à 15, ou moins.

*Une vieille BD américaine crée avant ma naissance

 

Les aventures sont toujours les mêmes, l’amour, encore l’amour, toujours l’amour avec si possible plusieurs filles qui capotent* sur le même bôôôô (!) garçon. Ajoutez une bande de jeunes musiciens avec leurs "girlies" et, quand même, un psycopathe de service pour corser l'histoire.

*Tombent amoureuse.

 

Les dessins sont agréables, les filles toujours belles, les beaux garçons sont "trop" et les moches ont un peu la laideur comique des dessins animés japonais.

 

Une BD qui, pour plagier une pub qui fit mes délices au siècle dernier, devrait plaire à toutes, de 9 à 99 ans, .

 

Les nombrils, T6, un été trop mortel, de Delaf et Dubuc, Dupuis, 2013, 50 pages, BD

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Le ou la "Fru" du jour.

Sur le lit, Albin, le nouveau "petit ami" de Karine, lui demande  : « Tu es sure que tu veux le faire ». Elle, gênée, de répondre :« Oui, je suis sure ». Finalement, ils parlaient de faire, ensemble, ... le ménage*. Ouache !

*Vous avez dit "adulte" (bis) !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Sara 04/12/2013 07:49

J'aime beaucoup cette série mais je comprends que l'histoire et les personnages n'emballent pas. Moi je réclame juste la suite !

Le Papou 04/12/2013 14:35

Bonjour Sara,
Soyons logiques, c'est une série pour jeunes filles ce que n'est plus Le Papou... heu...qui ne l'a jamais été.
Le Papou

Kikine 28/11/2013 03:38

On est vraiment synchro. J'en parle sur mon blog aujourd'hui aussi ! Une lecture commune sans se consulter, c'est fort ;)
As-tu lu les premiers tomes ? je trouve que tout l'intérêt de cette série est l'évolution des personnages et les sujets abordés moins superficiels qu'il n'y paraissent.
Le passage avec le ménage m'a fait sourire, moi :) (mais ok, ok, je suis encore une grande ado dans ma tête)

Le Papou 29/11/2013 18:35

OK d'abord, je vais voir si ma bibliothèque les a.
Le Papou

Kikine 29/11/2013 01:34

Mouais, je comprends que tu ne puisses pas aimer avec juste un tome comme ça. L'intérêt de la série, je trouve, c'est de voir l'évolution des personnages et des révélations sur leur vie.
Je serai curieuse de voir si ton avis changerai en lisant la série au complet ou non... mais hélàs, comme les précédents, je les ai emprunté à la bibliothèque, je ne pourrai pas te les prêter (enfin pas tout de suite, pas avant que je l'achète toute la série)

Le Papou 28/11/2013 05:54

C'est trop fort et non je n'ai pas lu les premiers et pour être honnête je n'en lirai d'autres que si je peux les voler.
Le Papou