Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 14:41

Jacqueline Carrier est malheureuse, elle ne croit pas au suicide de son amant,  et prie instamment  Nestor Burma* d’enquêter sur ce qu’elle croit être un meurtre déguisé.

Notre détective privé est convaincu qu’il s’agit bien d’un suicide mais Jacqueline est belle ce qui ne le laisse jamais indifférent. Il accepte donc de faire un enquête bidon* le temps que l'étudiante en cours dramatique à temps plein, et strip-teaseuse à temps partiel, fasse son deuil.

*Détective privé, héros récurrent de Léo Malet

* Pour se bidonner = pour rire.

 

Malheureusement aucun nouvel élément ne vient modifier son opinion. Même le rapport de l’inspecteur Malsoutre ne laissent aucune doute sur le suicide.

 

Nestor Burma est une fouine éléphantesque, en d’autres termes il furète dans toutes les directions, bousculant porcelaines et poteries environnantes sans se soucier des dégâts.

 

Il retrouve le cadavre d’une amie de Jacqueline chez son amant, un noir qui se fait mataver* alors que Nestor est dans le coltar**. La rencontre d’un maitre-chanteur astrologue et la découverte dans son logement du corps en rondelles de l’inspecteur Malsoutre puis l’assassinat du cartomancien alors que, comme d’habitude, notre détective a pris un coup sur la calebasse*** ne lui permet pas de faire progresser son enquête  jusqu’à ce qu'un poème de Baudelaire, intitulé « une martyre, dessin d’un maître inconnu », lui débloque les méninges.

*Tuer

**Évanoui

***La tête

 

Micmac moche au Boul'Mich'  de Léo Malet, Pocket, 1957, 192 pages, Détective

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou  : Pas une des meilleures histoires de Léo Mallet mais une jolie ballade dans ce quartier estudiantin que j’aime beaucoup avec ses librairies, ses bistros, ses galeries et sa fontaine Saint Michel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires