Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 21:28

Encore une lecture doudou mais bon, je suis malâââde et n’ai pas envie de faire travailler trop fort les quelques neurones qui me restent.

 

C'est mon sixième billet sur cette série et vous en connaissez déjà les principaux personnages. La ville de Venise, tout d'abord, avec ses problèmes de ville lacunière, le commissaire Brunetti ensuite, fier vénitien, plutôt réservé et malicieux surtout envers son chef le condescendant vice-questeur Patta, aussi franc qu'un âne qui recule surtout si son poste est en danger. Le sergent Vianello, adjoint de Bruinetti et enfin la famille du commissaire, Paola, sa femme, professeur et fan de Henry James et leurs deux adolescents, Raffi et Chiara. Il en manque une, vous saurez qui* seulement vers la fin de ce billet.

 

On retrouve dans une zone industrielle de Mestre, en banlieue de Venise, le corps d’un homme, habillé en femme, maquillé comme une pute, le visage écrasé et les jambes rasées.

La première difficulté pour Brunetti est de trouver l’identité du mort. Il dirige ses recherches vers le milieu de la prostitution masculine.

 

Quelle n'est pas sa surprise d'apprendre que la victime était le directeur de la succursale de la Banque de Vérone. L’enquête se heurte alors à un avocat connu, président d’une organisation caritative « La ligue de la moralité »,  qui entretient des relations très étroites avec cette banque et avec le milieu des travestis.

 

La souffrance accompagne Brunetti tout au long de cette histoire : la chaleur suffocante, les miasmes et la puanteur des canaux, l’absence de sa famille partie en vacances et enfin une tentative d'assassinat qui va coûter la vie à une jeune policière.

 

Reste les péripéties amusantes  de la femme de Patta, cliente de l'avocat mêlé à l'enquête, qui vient d'abandonner son mari pour un producteur de films XXX. Brunetti va profiter habilement de cette situation pour  obtenir l’aide du vice-questeur.

 

Un vénitien anonyme  de Donna Leon, Points, 1999, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

*Celle qui fait sa première apparition dans ce tome est  la secrétaire de Patta, la belle et efficace Elettra, .

 

Le bémol du Papou : Des fautes d’impression tout au long du bouquin. Édité en France, mon œil !, ou alors par des moldaves illettrés. Ce n’est pas à l’honneur de l'Éditeur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Valérie 15/12/2013 09:56

Ton bémol me fait sourire mais me désespère. Si même les grandes maisons d'édition ne font pas attention. Je trouve cette série assez inégale mais j'aime bien Brunetti.

Le Papou 15/12/2013 14:34

Je me suis posé la question : que se passerait-il si les lecteurs ramenaient les livres pour mauvaises qualités ou erreurs d'impression ?
Merci d'être passée
Le Papou

Alex-Mot-à-Mots 04/12/2013 11:02

De plus en plus de coquilles dans les livres. Même moi j'arrive à les remarquer, c'est dire....

Le Papou 04/12/2013 14:36

Tu veux dire quoi ? Tu commences à porter des lunettes ?
Amitiés
Le Papou

XL 03/12/2013 16:09

j'ai lu Mort à la Fenice grâce à un swap et je suis contente d'apprendre que Brunetti et Patta ont la vie dure !

XL 04/12/2013 06:32

pas une vie dure, mais la vie dure = sont résistants, qu'ils ont subsisté dans de nombreuses aventures, je n'en suis qu'au début de la série mais j'ai bien l'intention de poursuivre

Le Papou 03/12/2013 19:10

Patta je peux comprendre mais pourquoi Brunetti ?
Le Papou