Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 17:14

J’aime bien Michael Connelly. J’aime bien Hieronymus Bosch. On trouve du bon et du moins bon dans la série mais globalement la plupart des tomes sont plaisants.  Une des nombreuses bloggeuses* que je suis** mentionnait une série dont  Mickey Haller, avocat de la défense et demi-frère de Harry est le héros.

*Keisha (clic)

**Je ne suis pas une bloggeuse. On se calme. Je suis comme dans je consulte.

 

Deux bonnes raisons pour me tenter : un auteur apprécié et une histoire de procès  même si dans la vraie vie, je n’aime pas trop les avocats.

 

Vingt cinq ans après sa condamnation pour le meurtre d’une petite fille de 12 ans, Jason Jessup doit être rejugé. L’ADN du sperme retrouvé sur la robe de la fillette n’est pas le sien mais celui du beau-père, décédé depuis.

 

Pourtant l’accusation est certaine de sa culpabilité et le district attorney de Los Angeles demande à Mickey Haller d’agir en tant que procureur spécial. Dans le système américain, un avocat de la défense essaie par tous les moyens de faire capoter l’accusation. Il est donc difficile pour ne pas dire impossible de traverser la ligne et devenir accusateur, pourtant, Mickey va accepter.

 

Il s’entoure  de sa première femme et mère de leur fille, Maggie McPherson surnommée MacFéroce , et d’Harry Bosch, son demi-frère, lui-même papa très occupé d’une adolescente depuis « Les neuf dragons ».

 

L’intention de l’avocat de Jessup est de le faire rejuger rapidement, d’obtenir sa relaxe et des millions de dommages et intérêts pour un emprisonnement abusif.

 

Pourquoi un  procureur, aux visées politiques avouées, embauche-t-il Mickey, un avocat de la défense ?

Il pourra atténuer sa responsabilité d’un procès perdu  et des dédommagements versés ou, en cas de victoire,  être celui qui a choisi le procureur  et en tiré un bénéfice électoral.

 

La lutte d’influence qui oppose le procureur et l’avocat  est la partie qui m’a le plus intéressé. Chaque détail, chaque décision n’a pour but que de mettre l’opposant sur la défensive, de deviner quelles seront ses forces et ses faiblesses, d’influer sur les magistrats, d’influencer les jurés et d’indisposer les témoins.

Ce n’est pas un procès, c’est une guerre où chaque incident est une bataille gagnée ou perdue.

Les pions que sont l’accusé, les témoins, les jurés, les journalistes  et même la juge ne sont que des soldats corvéables à merci.

 

Parmi tous ces personnages, celui de la juge m’a beaucoup plu. Aimable dans son approche, polie dans ses conversations, ferme dans ses décisions, précises dans ses explications on sent qu’elle connait le théâtre joué par les procureurs et les avocats, qu’elle en accepte certains actes mais refuse qu’ils monopolisent la scène.

 

Un bon, un très bon Connelly qui me rabiboche* avec cet auteur quelque peu délaissé.

*Beau score au scrabble.

 

Volte face de Michel Connelly, Le Livre de Poche, 520 pages, Enquête au prétoire.

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Une fin trop prévisible et des questions sans réponse sur le passé de Jessup.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 14/02/2014 11:42

Pour les questions sans réponses, il ne te reste plus qu'à écrire à l'auteur.....

Le Papou 14/02/2014 14:02

J'applique la règle no 1 dans les procès : Quand je lis des histoires d'avocats, je ne pose jamais une question sans en connaitre la réponse.
Le Papou