Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 22:32

Je sens que je vais en faire sursauter quelques uns mais ce prix Goncourt 2013 m’a déçu, déception d’autant plus forte que l’attente était considérable.

 

La première guerre mondiale, surnommée grotesquement « la grande guerre *» est sur le point de se terminer. Certains officiers désirant encore un lambeau de gloire continue à envoyer au massacre quelques survivants. Le lieutenant d’Aulnay- Pradelle  n’hésite pas à tuer deux de ses hommes, partis en reconnaissance, pour provoquer la colère de sa troupe et les envoyer à l’assaut de la colline 133. L’un d’entre eux Albert Maillard a compris le stratagème en voyant les deux cadavres. L’officier s’en rend compte et le pousse dans un cratère d’obus** où il se retrouve enterré vivant et sauvé par un autre poilu, Edouard Péricourt qui, juste après, se fait arracher la mâchoire inférieure et la langue.

*Pourquoi pas la magnifique ?

**Surprenant ! il devait le tuer.

 

Edouard ne voulant pas revoir sa famille, Albert lui trouve une autre identité et décide de s’en occuper même après l’armistice et son refus de toute chirurgie facial.

Cette partie-là, malgré l’horreur qui s’en dégage ne m’a posé aucun problème.*

*À part l’histoire du cratère.

 

Je résume la suite :

L’État, qui a envoyé des millions d’hommes à la mort sans remords est réticent à s’en occuper, la paix revenue.

Les officiers sont tous infects, incapables ou imbéciles.

Les fonctionnaires sont négligents, pointilleux et imbus de leur petit pouvoir.

Les hommes d’affaires sont implacables, tricheurs, magouilleurs et sans moralité.

Et, si certaines personnes sont gentilles c'est parce qu'elles frisent la bêtise.

Seule, une petite fille* échappe à la noirceur générale et trouve le moyen d’entrer en contact avec Edouard-Eugène  en lui fabricant des masques qui cachent l’énorme trou sous sa mâchoire supérieure.

*L'innocence de l'enfant, je suppose.

 

La quintessence de toute cette monstruosité se retrouve chez l’ex-lieutenant Arnaud-Pradelle, beau comme un dieu er pourri jusqu’à la moelle, qui ayant épousé Madeleine, la sœur d’Édouard, et fille d’un riche banquier politiquement influent, la trompe sans vergogne. Il obtient les contrats pour enterrer les soldats morts dans des cimetières dédiés, escroque tout le monde, l’État, ses collaborateurs, ses sous-traitants et ses employés.

Son seul but est de reconstruire  la propriété familiale et redonner à son nom le lustre d’antan.

 

Ce roman aurait pu être comique à la façon de Courteline,  il fut, presque jusqu'au dernier chapitre, pathétique.

 

Je trouve rarement mon bonheur dans les prix littéraires souvent causée par mon érudition littéraire médiocre.

Cette fois-ci, je me suis senti mal à l’aise pour une toute autre raison.

 

La bonté y est inexistante et il n'offre aucun espoir !

 

Sandrine l'a aimé, avant même que le Goncourt lui soit attribué, Sylvie CathePapillon, Cuné et plein d'autres aussi.

 

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre, Albin Michel, 2013, 576 pages, Roman.

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Je n'aurai pas voté pour lui mais, je vous l'ai dit mon intelligence est aussi médiocre que mon érudition.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

yueyin 07/04/2014 21:49

Un livre dur oui par son manque d'empathie envers les personnages mais intéressant et avec de beaux morceaux d'écriture :-)

Le Papou 07/04/2014 22:58

Un petite déception pour moi
Le Papou

Karine:) 09/03/2014 19:56

Bon, bon,bon... du coup, je ne sais plus...

Le Papou 09/03/2014 21:11

Désolé, je suis !
Le Papou

Alex-Mot-à-Mots 09/03/2014 10:51

Rien à voir avec l'intelligence. Tu en attendais trop, c'est tout. D'où ta déception. As-tu lu ses polars ?

Le Päpou 09/03/2014 13:50

Alex fut le seul...J'en tremble encore :-)
Le Papou

Yv 07/03/2014 17:32

J'avais été déçu par un des polars de l'auteur (Robe de marié), encensé lui aussi, c'est une des raisons qui me poussent à ne pas lire ce prix Goncourt

Le Papou 07/03/2014 17:58

J'avais lu "Alex" un des thrillers les plus glauques que je n'ai jamais lu. Ce roman-là est très différent mais la méchanceté humaine y est autant présente.
Le Papou

sophie/vicim 07/03/2014 17:28

Je dois l'écouter bientôt dans le cadre du prix audiolib

Le Papou 07/03/2014 17:55

Je ne sais pas ce que ça va donner ainsi. Ton billet nous le précisera.
Le Papou