Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 15:37

Je ne me souviens plus comment ce livre de Bernard Clavel s’est retrouvé dans ma PAL mais je sais très bien pourquoi j’ai décidé de le commencer.

Je venais de finir "L’orangeraie" de Larry Tremblay. Il me semble vous avoir déjà répété qu’après un roman qui me vide j’ai besoin d’une lecture qui me repose.

 

Il se trouve que j'aime les chiens. Nos longs voyages demeure la seule raison de l’absence d’un compagnon à quatre pattes.

En fait, j’aime tous les animaux avec une petite préférence pour les hiboux, les chouettes et les chiens*.

*Et les blaireaux**

** Pourquoi pas les blaireaux ?

 

Donc, j’aime les chiens mais...

Je n’aime pas trop les nouvelles.

 

Si vous pensez alors que je me suis trouvé coincé entre deux sentiments opposés comme l’amour et le rejet. Et bien non *!

*Autrement dit : que nenni !

 

Je trouve les nouvelles trop brèves pour mettre en place des personnages et une situation complexe. Je n'ai pas le temps de m'immiscer dans une histoire qu'elle est déjà finie.

Je suis souvent, pour ne pas dire presque toujours, frustré.

Mais les nouvelles peuvent être un excellent médium pour conter des historiettes sur des animaux.

 

Bernard Clavel à rassembler six histoires qui regroupent tout l’anthropomorphisme que l’on attribue à nos amis canins et que j’ai toujours prêté aux miens.

Je parlais à mon vieux Flash qui me répondait et plus tard j'ai câliné ma belle Michka qui me rendait la pareille. Chiot, pas plus grosse qu'une pelote de laine, elle montait sur mes genoux. Devenue adulte, imaginez cet imposant mélange de bouvier des Flandres et de Labrador noir, capable, debout, de mettre ses pattes  sur mes épaules et qui, le soir, les posaient sur mes genoux, appuyait sa tête sur mon épaule et poussait un profond soupir.

 

Les chiens sont gentils de nature et ne deviennent méchants que parce que les hommes le sont.

Ils éprouvent toujours un énorme amour pour leur maitre même si ces derniers ne le méritent pas, pouvant même sauver de la mort ceux qui les martyrisent.

 

Une petite lecture tranquille, parfois heureuse, « Kouglof, chien de guerre », parfois morale « La chienne tempête » ou « Le chien de combat », souvent triste «  Akita », « Vieux Dick » ou « Pauvre Léon » qui m’a donné très envie d’être adopté* par un nouveau pataud.

*Je ne me suis pas trompé de verbe

 

Histoires de chiens de Bernard, Clavel, France Loisirs, 2001, 293 pages, Nouvelles

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou  : Un peu trop de pathos mais, des fois, ça fait du bien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Manu 21/03/2014 07:54

Entièrement d'accord avec toi, à la fois sur les nouvelles et sur les chiens :-)

Le Papou 23/03/2014 15:15

Merci d'être passé et pour tes vœux de vacances
Je suis installé, prochain billet dans quelques jours.
Amicalement
Le Papou

Yv 19/03/2014 11:09

Bernard Clavel, il y a si longtemps...

Le Papou 19/03/2014 12:41

Pas tant que ça quand même ?
Le Papou

Alex-Mot-à-Mots 17/03/2014 11:39

N'aimant ni les nouvelles ni les chiens (une rencontre malheureuse quand j'étais petite) je passe mon tour pour celui-ci.

Le Papou 17/03/2014 20:06

Je compatis
Le Papou

Alex-Mot-à-Mots 17/03/2014 19:16

En fait, celui qui m' mordu avait la rage.... Mauvais souvenir.

Le Papou 17/03/2014 16:32

Je te comprends mais ce n'est pas les chiens dont tu dois avoir peur c'est l'homme enfin les hommes, surtout ceux qui sont responsables des chiens méchants.
Le Papou

nathchoco 16/03/2014 16:03

je ne connais pas ces nouvelles de Clavel mais j'imagine qu'elles sont aussi ancrée dans le terroir qui lui est cher. Ecrire des nouvelles n'est pas donné à tout le monde. C'est là, à mon sens, qu'on reconnait un bon auteur généralement : concis, précis et en même temps assez prenant pour qu'on en veuille encore, pas de delayage. merci pour la découverte. une amie des bêtes !

nathchoco 16/03/2014 16:13

oh, je n'ai pas encore découvert vos textes. où dois-je chercher ?

Le Papou 16/03/2014 16:11

Bonjour,
Je reconnais que la concision n'est pas une de mes qualités profondes (voir mes textes). Est-ce pour ça que j'ai du mal avec les nouvelles ?
Merci d'être passé
Le Papou