Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 12:31

C'est un bon thriller compliqué avec une idée initiale qui m'a gêné.

 

Pourquoi Dan Diamond, un peintre reconnu, éprouve-t-il les scrupules qui empoisonnent sa    vie ?

Cette question revenait à chaque complication de l'intrigue* comme le zézaiement d'un moustique qui m'empêchait de me concentrer.

*Croyez-moi, ça se complique.

 

Finalement à la dernière page, l'un des personnages profère le même septicisme sur les tourments initiaux du peintre, ce qui m'a rassuré sur mon état mental et mon degré d'amoralité.

 

Deux intrigues sans aucuns liens initiaux sinon que l'une prend sa source pendant l'invasion nazie en France et que l'autre implique un professeur d'histoire spécialiste et collectionneur de cette époque.

 

Chrystine aborde des sujets difficiles.

La pédophilie peut-elle engendrer la psycopathie ?

L'orgueil peut-il faire basculer une personne sans prédisposition dans le crime de sang ?

Rien que du lourd !

Malheureusement la motivation première est bien légère.

 

Je dois aussi vous  parler des deux adolescentes de ce roman, parce qu'elles aussi ont fait tintinnabuler mes neurones sensoriels.

Je veux bien admettre que cette période de la vie n'est pas facile, surtout pour ceux qui subissent leurs états d'âme, mais pas au point de créer deux personnages qui présentent la quintessence de la bêtise, de la méchanceté et de l'amertume adolescente.

 

Je me rend compte que  je ne vous ai pas dit grand chose des tristes évènements qui ponctuent ce long roman.

Si vous faites abstraction de la gêne*, vous aurez avec Chrystine Brouillet ce qui se fait de mieux dans le polar québécois.

*que vous n'aurez peut-être pas.

 

Zone grise  de Chrystine Brouillet, Boréal, 2007, 415 pages, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Je suis un fan de Maud Graham, son héroïne récurrente. Je le suis un peu moins de Frédéric Fontaine*. Tous deux ont pourtant des fêlures identiques.

*Question d'atomes, je suppose.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

yueyin 07/04/2014 21:42

je viens de lire Chère voisine et Louise est de retour, le second est plutôt pas mal du tout et l'idée du premier vraiment très chouette (mais bon c'était son premier roman quoi ) :-)

Le Papou 07/04/2014 23:02

Je préfère Maud Graham mais bon je l'ai déjà écrit.
Le Papou

Gwenaelle 25/03/2014 19:49

J'ai lu un précédent roman de cette auteure et n'en ai pas gardé un souvenir impérissable. Vu ce que tu dis de celui-ci, il n'a rien d'indispensable à mes yeux...

Le Papou 25/03/2014 22:48

L'auteure écrit de bons polars québécois et je préfère son autre héroïne mentionnée dans mon billet.
Le Papou

Alex-Mot-à-Mots 25/03/2014 13:12

Ton état mental et ton degré d'amoralité ?.....

Le Papou 25/03/2014 22:48

Ben oui, je me suis demandé si ma réaction était normal et moral; Ouf ! J'ai été soulagé.
Le papou