Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 23:17

1er titre de la série du 87ème district

ou

Le job des policiers sur du papier JOB

 

L’oncle Paul, toujours d’excellent conseil pour les polars, a mentionné cet auteur comme un précurseur des romans policiers expliquant le travail des enquêteurs, sur le terrain et dans les laboratoires.

L’Héritière, elle aussi de bon conseil, m’en a offert un et le bonheur, comme le malheur, ne venant jamais seul, j’ai reçu un ouvrage de près de 1000 pages contenant les 6 premiers titres sur des feuilles pas plus épaisses que du papier JOB*.

* papier à cigarettes

****

Ce premier volume de la série parait en 1956 sous le titre de « Cop hater » qui convient bien mieux avec l’histoire que le titre français plutôt banal.

Ed McBain écrira un total de 55 titres sur le 87è district entre 1956 et 2005, année qui verra sa disparition.

****

Mike Reardon quitte son domicile et son épouse pour commencer sa journée de policier. Il n’arrivera jamais à destination, abattu par derrière de deux balles de 45.

Steve Carella* et Hank Bush, deux inspecteurs du 87è district, sont appelés sur les lieux d’un meurtre. Ils ont la mauvaise surprise de reconnaitre leur collègue.

*Selon les informations Steve Carella serait le héros récurrent ou le fil conducteur de cette série.

Abattre un policier entraine toujours des réactions violentes de la gente policière. Reardon était un inspecteur apprécié, honnête et un mari heureux. Aucune piste sérieuse ne surgit des premieres démarches des enquêteurs.

 

Un jeune policier noir et célibataire, David Foster, est exécuté de la même manière et à son tour Bush, un grand rouquin marié à une superbe femme, subit le même sort non sans avoir réussi à blesser son agresseur.

 

Des traces de sang et une empreinte digitale ne donnent aucune piste et mon idée que le tueur pouvait être un policier à sombrer dans l’Hudson River.

Un fouille merde journaliste provoque une réaction du tueur qui s’en prend à la fiancée, sourde et muette, de Carella.

 

Ai-je aimé ? Sachez que Le numéro 2. "Le sonneur" est en cours de lecture. Cela devrait réponde à la question.

 

Du balai ! de Ed McBain, Omnibus, 1956, 156 bpages, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Steve Carella parait bien naïf en se confiant à un pisseur de copie. J’espère qu’avec l’âge il prendra mentalement (et non physiquement) du plomb dans la tête.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

yueyin 04/06/2014 16:03

Voilà qui s'annonce bien, je vais lire la suite :-)