Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 14:52

Une autre lecture facile d’affilée pour reposer mes quelques neurones encore utilisables.

Je ne sais si certains-aines n’aiment pas Walt Longmire. En ce qui me concerne, il me repose des flics ivrognes, blasés, solitaires, divorcés, avec une progéniture déplaisante, grossière, vulgaire ou droguée.

Sa fille, avocate à Philadelphie,  n’est certes pas exempte de problèmes (voir « l’indien blanc) mais elle va épouser un policier, frère de Vic, l’adjointe et la flamme de notre shérif du Wyoming.

 

Cette enquête débute avec la découverte, dans la « Casse » (oups), le Centre Municipal de Dépôt, Tri et Récupération des Déchets, d’une glacière contenant un doigt solitaire* et gelé.

*Entendez par là qu'il n'est plus attaché à une main ni celle-ci à un corps.

 

Cherchez son propriétaire pourrait s’avérer compliqué surtout que Geo Stewart, le propriétaire du C.M.D.T.R.D.*,  n’a plus toute sa tête après avoir parcouru quelques kilomètres accroché par une corde au pare-chocs arrière d’une Toronado Classic de 1968.

*Centre Municipal etc.

Mais non, il ne s’agit pas d’une tentative de meurtre* mais d’un simple accident familial, quelqu’un ayant décidé d’aller faire des courses avec le véhicule alors que Géo dit Grimpus s’était attaché pour monter sur le toit et nettoyer la cheminée avec une serpillère trempée de kérosène**.

*Qu’allez-vous penser ?

**Ne pas essayer ! (Je me protège d'actions judiciaire potentielles)

 

Après cet hilarant début, où la neige a servi de matelas à deux reprises évitant au voyageur impromptu de finir au cimetière, l’enquête se complique. Elle est dûe principalement aux problèmes récurrents entre les familles Dobbs, les promoteurs immobiliers d’un projet situé près de la Casse*, et la famille Stewart, les propriétaires de cette dernière, d’autant que Mrs Betty Dobbs, une presque octogénaire et ancien institutrice de Walt, semble avoir des relations coupables avec Geo, le patriarche des Stewart.

* voir plus haut

 

Trois morts, une plantation hydroponique d'herbes psychotropes, une morsure (dont je vous ai déjà parlé) et une bande de néo-nazis plus tard, Walt devra se faire à l'idée que sa fille sera bientôt mariée par la Nation Cheyenne*.

*i.e. Henry Standing Bear

 

Molosses de Craig Johnson, Gallmeister, 2014, 312 pages, Policier

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : Le titre, même s'il a un rapport direct avec l'action et profond avec une des fesses du shérif, n'est pas exceptionnel.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

keisha 06/06/2014 07:48

Lu en VO (je n'aime pas attendre!), avec Junkyard dogs. J'ai aussi lu le suivant, mais tiens, un coup de mou, je commence à avoir du retard. La nation cheyenne me manque.

Alex-Mot-à-Mots 23/05/2014 10:44

C'est sûr que dire "la casse", ça va plus vite......

Le Papou 23/05/2014 23:02

C'est le mot utilisé par Walt mais le propriétaire insiste pour l'utilisation du nom officiel. J'ai trouvé ça amusant.
Le Papou

yueyin 21/05/2014 20:35

moui mais il est bieeeeen ce roman et puis j'aime Walt :-)

Le Papou 21/05/2014 22:35

Oui, mais ton commentaire semblait dubitatif : un petit moui
Le Papou

yueyin 21/05/2014 21:12

non non tu as l'air d'avoir aimé toi aussi :-)

Le Papou 21/05/2014 21:10

Aurai-je laisser entendre le contraire ? Certainement pas.
Le Papou