Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 14:43

Ce n’est pas le premier roman d’espionnage de notre Lady que je lis, mais c’est le premier où elle frôle une uchronie en utilisant une théorie reprise souvent après la dernière guerre mondiale.

L'idée qu'un sosie fut utilisé à la place d'Hitler, pour mettre en scène son suicide dans son bunker, a engendré de nombreux romans.

 

« I put the cart before the horse » aurait dit     Mrs Christie. En d'autres termes je suis en train de mettre la charrue avant les bœufs.

 

Revenons au début du roman.

Sir Stafford Nye est un diplomate anglais, dont le manque de sérieux et le sens de l’humour très particulier a suscité un certain manque  de considération de la part de ses collègues.

De retour d’une commission d’enquête en Malaisie, qu'il a jugé fort inutile, le brouillard sur Genève oblige son aéroplane à se détourner sur Francfort. Pendant cette escale inattendue, une jeune femme, se prétendant en danger de mort, lui demande d'emprunter son manteau, reconnaissable à sa doublure de soie rouge, et son passeport afin de se faire passer pour lui.*

*Impossible de nos jours avec les contrôles aux rayons X de faire passer une femme pour un homme, mais nous sommes en 1970.

 

Que se passe-t-il dans le monde où  la jeunesse se révolte un peu partout ? Washington a été en partie détruit, certains pays d’Amérique du Sud, dirigés par de jeunes politiciens, se sont associés, même l’Union Soviétique n’échappe pas à ces mouvements de contestation.

Les services secrets anglais ont la conviction qu’une force secrète finance ses mouvements sociaux et certaines recherches scientifiques, fournit les armes et la drogue pour engendrer un chaos mondial.

 

Mais qui ?

C’est là qu’Hitler et les Nazis entrent en scène, poussant vers le pouvoir un soi-disant fils du dictateur, né en argentine, au nom de code très wagnérien de Siegfried.

Comment Stafford Nye va-t-il aider les services secrets ? Qui est cette jeune femme qu'il a aidée ? Daphné Théodofanous, la comtesse Renata Zerkowski ou Mary Ann, espionne professionnelle ? Va-t-il la revoir ? Qui est Juanita, la tueuse de l’organisation ?

Des questions, encore des questions !

 

Il y a des  traîtres, bien sur, et Lady Agatha réussit à nous cacher  jusqu’à la fin, le véritable nom de la tueuse*.

*Je me suis même demandé, en voyant son nom,où et quand je l'avais croisée.

 

Une bluette donc. Une histoire d’espionnage assez légère, basée sur des fables et des racontars de l’époque, avec comme toile de fonds les mouvements étudiants de 1968 et une blague, connue sur Hitler à cette époque, que vous trouverez en post scriptum.

 

P.S. : À la fin des années 30, Hitler entend parler d’un médecin, adepte des idées de Freud, qui obtient d’excellents résultats avec les malades atteints de mégalomanie. Il obtient de rencontrer, tout seul, ceux qui se prennent pour lui. À la fin de cette entrtien secret, on demande à Hitler de sortir, tous s’avancent et affirment qu’ils sont Hitler. Dérouté, le médecin en aurait  pris un au hasard.

 

Passager pour Francfort d'Agatha Christie, Le Masque, 1970, 240 pages, Espionnage

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

 

Le bémol du Papou : Aucun par principe christien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

yueyin 04/06/2014 16:10

celui là ne fait pas partie de mes préférés, les romans d'espionnage ne sont pas trop ma tasse de thé en fait je crois, en tous cas pas ceux de dame agatha :-) (à part Mr Brown peut être et n ou m mais ce sont aussi des whodunnit :-) )

Oncle Paul 22/05/2014 19:45

Bonjour Papou
Je ne voudrais pas me montrer rabat-joie, mais es-tu sûr que ce roman a été publié au Fleuve Noir ?
Amitiés

Le Papou 23/05/2014 00:26

Ni rabat-joie, ni négatif, Tonton mais Le Papou peut être dans les patates et indiquer Fleuve Noir tout en mettant une couverture des Éditions du Masque.
Je rectifie de ce pas
Amitiés
Le Papou