Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 21:59

Résolution christienne no 30

Cela fait donc deux ans et demi que ma résolution de janvier 2012* tient bon.

*i.e : lire un roman d'Agatha Christie chaque mois.

 

Les habitants du village de Woodleigh Common organisent la soirée « des plus de onze ans » pour fêter les enfants qui vont terminer leur cycle scolaire et partir vers leurs études secondaires.

 

Dans un décor de citrouilles, Mrs Rowena Drake a prévu un certain nombre de jeux et un goûter qui devrait plaire aux plus jeunes.

 

Ariadne Oliver, l’auteure de roman policier*  se trouve bien embarrassée et inutile au milieu de l'agitation des préparatifs, heureusement elle se console avec quelques pommes.

*bien connue des afficionados de Lady A.

 

Le déroulement se serait passé sans incident notable si Joyce Reynolds, du haut de ses treize ans, ne s’étaient vantée d’avoir assisté, plus jeune, à ce qu’elle croit être un meurtre.

Joyce est une menteuse reconnue et personne n’aurait épilogué sur ses affirmations si son corps n'avait été  retrouvé à la fin des festivités, la tête enfoncée dans un seau plein d’eau.

 

Hercule Poirot apprend les péripéties de cette soirée par Mrs Oliver qui lui demande d’enquêter sur ce meurtre atroce

Malgré le caractère difficile et vantard de la victime, notre belge détective* envisage rapidement qu'il pouvait y avoir un fond de vérité dans  l’affirmation de Joyce et recherche quel crime a eu lieu dans la région auquel la malheureuse enfant aurait pu assister.

*Cette inversion est dûe à une traduction de l'anglais mal faite

 

Au sixième chapitre*, j’ai noté dans un petit mémo le nom du meurtrier, celui de la victime et les raisons. Ma solution n'était pas complète car

j’avais ajouté un autre meurtre, qui n’avait pas eu lieu, et n'avais pas envisagé la possibilité de meurtriers multiples.

*Il y en au au moins XXIV.

Ma modestie n'en a pas souffert, je sais que je ne suis pas parfait.

 

Une petite enquête facile pour le Papou... Poirot.

 

PS: Ce roman est paru aussi sous le titre de "Le crime d'Halloween" bien qu'en dépit de la présence du cucurbitacée orange, la fête que nous connaissons n'a rien à voir avec celle de ce livre.

 

Voilà ma deuxième participation au mois anglais de Lou, Cryssilda  et Titine.

 

 

Le bémol du Papou : Les coutumes ont bien changé. Je n’arrive pas à imaginer les onze-treize ans jouant à attraper des pommes, avec les dents, dans un seau plein d’eau, goberr des raisons secs brûlant dans le Cognac* et **, ou encore imaginer le visage de leur futurs maris dans un miroir.

*Le snapdragon

** du Cognac pour les enfants... avec modération !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

dasola 26/06/2014 15:53

Bonjour Le Papou, j'ai relu ce "Poirot" il y a plusieurs semaines et l'ai revu en DVD avec David Suchet (très bien). Je pense que j'ai une traduction un peu ancienne mais cela n'empêche pas d'avoir constaté que Agatha n'était pas forcément très tendre avec ses personnages. La maman perd quand même deux enfants (ils ont été assassinés). Elle ne parle pas de cellule psychologique. Et j'ai eu l'impression qu'elle n'avait pas beaucoup de compassion pour ces deux victimes (c'est presque "bien fait pour eux"). Bonne après-midi.

Le Papou 26/06/2014 21:08

Dans ces romans, Agatha Christie n'a jamais montré une tendresse particulière pour les enfants. Certains sont tués et d'autres sont les assassins. Ce roman a presque 50 ans et la mentalité était bien différente, on ne parle de soutien psychologique que depuis 15 ou 20 ans.
Je crois qu'elle était en avance sur son temps, je n'ai jamais lu de romans de son époque avec des enfants meurtriers (bon, je n'ai pas tout lu, non plus)
Le Papou

yueyin 21/06/2014 18:31

Ce n'est pas sa meilleure intrigue loin s'en faut mais il y a de bons passages :-) Le livre s'appelle bien Hallowe'en party en anglais et la fête se passe la veille de la toussaint (All Hallows Eve) soit le 31 octobre :-) Cela se fêtait en Angleterre bien que la fête nord américaine ait été importée par les irlandais et les écossais et se fête à leur façon :-) cela dit en 1969 Dame Agatha était déjà une vieille dame et peut être décrit-elle les fêtes de son enfance dans ce roman :-)

Le Papou 22/06/2014 03:27

OK ! Ce qui m'a troublé c'est que cette fête a lieu pour les enfants qui vont terminer leurs études primaires et n'a rien à voir avec la veille de la Toussaint.
Le Papou