Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 15:32

Dans cette petite chronique, je ne vous parlerai ni de mes croyances, ni de mes certitudes et  encore moins de mes doutes.

Voici un roman n’est pas à mettre entre les mains des bigots, des prosélytes de la foi, des zélateurs  de l’infaillibilité papale,  des partisans de la primauté de l’église ni des défenseurs de la vertu, de la continence et de la chasteté.

 

Je me suis amusé tout au long de la lecture de cet agréable roman.

 

L’idée de départ est simple.

 

Une religieuse dont les actions, en Afrique comme en Belgique, envers les démunis de notre société étaient remarquables, a été assassinée.

Quelques décennies plus tard, après une enquête en béatification minutieuse menée par L’abbé Turquin, le Pape, Jean-Paul II, dont la célérité pour ces choses-là était reconnue,  a déjà procédé à la canonisation de Sainte Freya en présence de Monseigneur Van Camp, l’archevêque du diocèse, tout fier d’avoir une toute nouvelle sainte dans son diocèse.

 

Malheureusement un email, invention que l'on peut attribuer à la modernité du Diable, est venu perturber son sommeil. Cette nouvelle sainte ne l’aurait pas été vraiment. Une photo jointe la montre nue et souriante sur sa couche, désignant du doigt au photographe une cicatrice sur sa poitrine, au même emdroit que celle du Christ.

 

Le corbeau menace de dévoiler d’autres preuves si l’église n’abandonne pas officiellement sa doctrine sur la virginité de la Sainte Vierge, joignant à ce nouveau libelle une lettre écrite par Freya informant le destinataire qu’elle a, quelques années plus tôt, subi une interruption de grossesse.

 

 

Les actions d'une sainte qui aurait, après ses voeux, commis le péché de la chair, détruit le fruit de ses entrailles et selon la photo, se serait considérée comme l'égale du Christ, pourraient être contrôlées par des exégèses jésuitiques mais reconsidérer l'infaillibilité pontificale  serait remettre en question la totalité du dogme.

 

L’intérêt de cette enquête n’est pas dans la solution* mais dans les démarches des dignitaires épiscopaux pour occulter l’affaire en utilisant tous les moyens païens, concussion, corruption, chantage sans oublier le déni et le népotisme.

*Facilement prévisible

 

Un petit bijou qui ne s'attaque pas aux religions mais remet en cause ce qu'en ont fait les hommes.

 

Ici le très joli billet de Yue Yin qui m'a donné envie de le lire.

 

Les mystères de sainte Freya  d'Armel Job, Robert Laffont, 2007, 282 pages, Roman

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : L’enquête sur la béatification de Freya ne fut pas aussi minutieuse qu'elle aurait dû et comportait une importante lacune. Heureusement, sinon il n'y aurait pas eu de roman et cela aurait été dommage.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 13/06/2014 11:46

Une enquête au Vatican, cela me tente. Et puis après 2 bons avis.

Le Papou 13/06/2014 15:32

L'enquête ne se passe pas au Vatican mais en Belgique. Bien sur, le Vatican est impliqué :-)
Le Papou

Sandrine 13/06/2014 06:17

Il va décidément falloir que je retourne vers cet Armel Job, qui m'a séduite une fois et dont je ne lis que de bons échos.

Le Papou 13/06/2014 15:31

Quel titre t'avait plu ?
Le Papou

yueyin 12/06/2014 21:50

Réjouissant hein et très humain finalement :-) et puis j'ai été surprise par la fin et ça c'est plutôt du bonus :-)

Le Papou 12/06/2014 22:57

Pas de grande surprise pour moi, je connais les femmes :-)
Le Papou