Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 21:09

L'historien Marc Bloch a écrit : « Il est nécessaire de connaître le passé pour comprendre le présent, mais la connaissance de l’actualité permet aussi de mieux comprendre le passé. »

 

Amin Malouf, résumant un texte de Ibn al-Athir* sur les victoires de la première croisade, écrit :

"cette explication en dit long sur la division qui règne au sein du monde islamique entre les sunnites, qui se réclament du califat abbasside de Baghdâd, et les chiites, qui se reconnaissent dans la califat fatimide du Caire."

*Historien arabe ou kurde (1160-1233)

 

Ce schisme, qui date du 7ème siècle facilitera la victoire des croisés quatre cents ans plus tard et continue, de nos jours, à être responsable de guerres et d'attentats*.

*Soit 14 siècles plus tard !

 

Cet essai d'Amin Maalouf, qui date de 1983, remet en question l'Histoire de France que l'on apprenait aux enfants où n'étaient mentionnées que les motivations religieuses des croisades et qui occultait les autres raisons : conquête de territoires et enrichissement personnel.

 

Il ne me reste que des bribes de souvenirs scolaires de cette période de 175 ans qui sépare la première croisade de Pierre L'Ermite de la huitième et dernière qui vit la mort de Saint Louis à Tunis. Je me souviens, pour avoir pas mal lu sur Aliénor d'Aquitaine qu'elle a suivi, jusqu'à Jérusalem son premier époux Louis VII lors de la 2ème.

J'ai aussi lu il y a bien longtemps un roman sur l'atroce "croisade des enfants" qui fut la 4ème, et que le très connu Richard Cœur de Lion (3ème croisade) ainsi que l'empereur, moins connu, Frederik Barberousse (6ème croisade) ont suivi la route vers Jérusalem avec des fortunes diverses.

C'est à peu près la totalité de mes souvenirs et je n'ai aucune idée des opposants si ce n'est le nom prestigieux de Saladin.

 

L'amalgame fait par le titre me gêne. Tous les dirigeants moyens-orientaux n'étaient pas Arabes, beaucoup étaient Turcs, d'autres Kurdes, Egyptiens, Afghans ou même Mongols, par contre tous étaient musulmans. La population, outre l'Islam, était de toutes confessions, juive, chrétienne orthodoxe, arménienne ou copte et était massacrée par les deux belligérents, de crainte qu'ils n'apportent leur aide à l'autre camp.

 

PS : Il semble que notre bon Saint Louis n'était pas en accord avec son temps car les bourgeoisies marchandes avaient compris qu'on ne pourrait déloger ni contenir l'islam, mieux valait s'accommoder de son existence et entretenir des relations avec lui.*

*Tiens ! Déjà !

 

PPS: Merci à la jolie "Roum", Tina, pour ce prêt.

 

Les croisades vues par les Arabes d'Amin Maalouf, J'ai Lu, 1983, 305 pages, Essai.

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : 305 pages de trahisons, de meurtres, d'esclavage, de massacres où les envahisseurs Franj semblent toujours les méchants pour l'auteur.

Il est vrai qu'ils étaient les vilains envahisseurs qui s'attaquaient aux gentils envahisseurs précédents.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Tina 21/07/2014 09:18

De rien, le Papou. Mais je ne suis pas roum (enfin, si, un peu), je suis Vlach (c'est à peu près dans la même région du monde, tu me diras°. J'ai lu ce livre à sa sortie, et je dois dire que c'était quand même intéressant, et assez novateur à l'époque, d'avoir un autre regard sur les croisades. Pour moi, l'imagerie occidentale, outre les cours d'histoire, avaient créé une image des croisades très chevaleresque (Richard, Thibaud des croisades....). Mais vu mes origines, j'ai un peu lu sur les joies des rapports entre monde orthodoxe et catholique, et je dois dire que ce livre apportait un complément super intéressant. J'en garde le souvenir de quelque chose qui m'a permis de relativiser et de comprendre oh combien l'histoire est subjective. Une bonne lecture donc, très différente de "Léon l'Africain", qui est un roman et qui se passe dans l'antiquité. Lire les deux, c'est pas mal aussi :-)

Le Papou 21/07/2014 12:00

D'accord tu n'es pas tout à fait Roum, mais un peu quand même puisque c'est ainsi que les "Arabes" nommaient les grecs et il devait y avoir quelques Vlachs avec eux;
Bisous
Le Papou

XL 18/07/2014 19:02

coucou
il est dans ma LàL du coup tu me refroidis pas mal pour le lire et puis on m'a prêté Léon l'Africain qui n'est pas dans mes listes
je vais déjà voir si j'aime sa plume

Le Papou 18/07/2014 23:14

Bonjour, c'est un essai pas un roman.La plume peut être très différente.
Le Papou