Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 10:19

"Qui d'autre serait capable de faire monter de ma peau les couleurs de l'aurore boréale là où il me caresse le bras ?

Ou de m'expédier des aiguilles de glace au

tintement bleu quand il me regarde au fond des yeux ?"

 

 

J'aime l'écriture de Barbara Kingsolver.*

*Déjà écrit ! Je sais.

 

"L'arbre aux haricots", mon premier, fut un coup de cœur. "Les cochons au paradis", sa suite," et "Un autre monde" auraient pu l'être aussi.

 

 

Après avoir soutenu la cause des minorités dans les deux premiers et dénoncé le maccarthisme dans le troisième, je me demandais, cette fois, où la magnifique plume de cette écolo-féministe engagée allait m'entrainer.

 

Au Congo belge* à l'époque de la fin du colonialisme qu'elle dénonce tout en attaquant violemment tout extrémisme religieux.

*devenu la République Démocratique du Congo


En 1959, peu de temps avant la révolution, le pasteur américain Nathan Price se porte volontaire pour une mission d'évangélisation et entraine avec lui son épouse Orleanna et ses 4 filles*

 

Tour à tour, la mère et les filles nous racontent le bouleversement que cette décision va avoir sur leurs vies entières, leurs visions du pays et de ses habitants et les malheurs qui vont les frapper.

 

Barbara Kingsolver dénonce toute forme d'abus de pouvoirs, étatiques ou religieux et fait revivre une Afrique sauvage, une misère générale, des femmes fières et courageuses luttant pour leur survie et pleurant leurs enfants qui meurent en bas-âge.

Dans I'incompréhension et la peur de l'Autre* se cache la fraternité, la compassion et l'entraide.

Sa foi en l'humanité est évidente en dépit de la méchanceté, de l'arrogance, de l'avidité et de la soif du pouvoir de certains.

*Ne pas confondre avec le  racisme qui n'est que leur résultante.

 

Voici d'autres passages pour vous donner envie  :

 

"persuadée que chaque livre pourrait colmater les lézardes de mon coeur."

 

"Il chante tout doucement pour ses abeilles...tandis que les enfants courent tous après lui...leur envie de sucre les faisant vibrer et bourdonner comme les abeilles."

 

"Les buses s'envolent dans un bruit de vieilles robes de satin noir battues à l'unisson."

 

Bonne lecture !

 

Les yeux dans les arbres  de Barbara Kingsolver, Rivages, 2001, 672 pages, Roman

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

 

Le bémol du Papou : J'ai franchement haï ce prédicateur qui cache sa lâcheté derriere les écritures saintes, engrosse sa femme tout en lui reprochant sa conduite licencieuse, est incapable de subvenir aux besoins de sa famille et terrifie toutes transgressions à la vérité omnipotente de son Dieu exigeant et tyrannique.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Papou - dans Lecture
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 02/08/2014 20:30

Une belle écriture, mais pas une de mes auteure préférée pourtant.

Alex-Mot-à-Mots 04/08/2014 10:06

Trop nature writting pour moi.

Le Papou 03/08/2014 23:34

T'es-tu demandé pourquoi ?
Le Papou

Ici ou ailleurs 27/07/2014 07:10

j'ai lu et aimé 'un été prodigue". il faut que je relise cette auteure, j'ai "l'arbre aux haricots' dans ma PAL !

Le Papou 27/07/2014 11:49

"Un été prodigue" devrait être mon prochain Kingsolver.
à bientôt
Le Papou

Manu 26/07/2014 22:36

J'ai eu du mal avec ce roman, assez d'ennui, malgré un sujet et une histoire qui m'ont beaucoup intéressée. Heureusement, je me suis réconciliée avec l'auteur depuis, notamment grâce à "L'arbre aux haricots".

Manu 27/07/2014 13:14

Pas encore non, mais c'est prévu :-)

Le Papou 27/07/2014 11:48

Le tout début est un peu ennuyeux mais ensuite j'ai retrouvé un de mes auteurs préférés. Tiens tu ne sembles pas avoir lu "les cochons au paradis" qui termine "l'arbre aux haricots" ?
Le Papou

Sandrine 26/07/2014 19:29

Oh, je veux lire ça ! Je suis justement en train de me faire une liste de lecture sur le Congo, et il y a vraiment beaucoup de romans qui traitent de ce douloureux pays. Merci de cette belle chronique.

Le Papou 26/07/2014 20:59

Tu verras, c'est une très belle lecture.
Le Papou