Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 14:55

Deon Meyer, je connais et j’avais aimé ‘’Jusqu’au dernier’’ et surtout ‘’Les soldats de l’aube’’

Celui-là ne m’a pas déçu malgré deux affaires dont la complexité aboutissait finalement à des solutions un peu faciles mais n’est-ce pas souvent le cas dans les affaires de meurtres.


Meyer1

À l'aube, près de Capetown, une jeune américaine, en voyage de routarde en Afriq ue, court à perdre haleine, poursuivie par les meurtriers (noirs et blancs mélangés) qui ont égo rgé son amie.

 

Une ancienne vedette de la chanson, se réveille, encore saoule, à côté du cadavre de son mari et ne se souvient de rien.

 

L’ inspecteur Benny Griessel, un blanc, ancien alcoolique, qui se bat pour ne pas replonger, et séparé provisoirement de sa femme, est chargé de superviser les nouveaux inspecteurs, zoulous, xhosas ou métis.


Vusumuzi  Ndabeni, un xhosa, est chargé du meurtre violent de la jeune américaine. Fransman Dekker un métis de celui du mari de la chanteuse.

Ils seront aidés ultérieurement par l’inspectrice zouloue Mbali Kaleni.

 

Treize heures, c’est le temps que la police va mettre pour résoudre ces deux affaires.

 

Le plus intéressant dans ce livre reste l’évolution de la société sud-africaine et le mélange des différentes ethnies, mélange en surface mais en profondeur chacune d’entre elles veut conserver ou récupérer le contrôle du pays.


(Conversation entre le chef de la police et le commissaire de la province)

-          John, on parle de ma carrière là.

-          Ils vont faire le ménage à l’arrivée de Zuma*. N’importe quelle excuse sera la bonne. Vous savez comment c’est. Zoulous dedans, Xhosas dehors »

 

Un excellent roman pour avoir quelques idées sur l’après apartheid. Les enquêtes ne sont qu’un prétexte et chaque policier possède un caractère précis, interchangeable mais volontairement poussé jusqu’à la caricature : le gentil et serviable Xhosa, le colérique et ambitieux Métis et la dure et implacable Zoulou. 

 

Un ''melting pot'' pas encore bien mélangé!

 

* Nouveau président Sud-Africain d’origine Zoulou.

 

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 


Le bémol du Papou:

Deon Meyer ne fait pas dans la subtilité pour nous dire que les qualités ou les défauts des humains n’ont rien à voir avec leurs ethnies.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 11/08/2011 08:45


Je survole ton billet car je viens de l'emprunter à la biblio !


Le Papou 13/08/2011 15:41



C'est bon, crois-moi...bon ce n'est pas un Pullitzer mais pour quelqu'un comme moi qui a fréquenté ce pays il y a un bail, c'est intéressant de voir l'évolution.