Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 17:03

Mon ami Hubert perché sur mon épaule, penche sa tête brun-roux et me fixe de ses grands yeux tout ronds.

- Que se passe-t-il, mon bel humain ? me demande-t-il. Tu as l'air bien énervé.D'habitude la lecture t'apaise et là ta face ressemble à celle d'un collègue emplumé qui vient de rater son déjeuner.

- Tu as raison, je suis faché, déçu et près à jeter ce beau livre qu'il me tentait de lire.

- Pourquoi ?

- Je te lis la note que l'éditeur a mis au début de cet ouvrage.

‘’La présente traduction est fidèle à l’édition américaine originale de 1893. Seules certaines longueurs et répétitions, dont beaucoup de grands auteurs du XIXème siècle étaient friands ont été retranchées pour mieux répondre aux exigences des lecteurs actuels.’’

- N'est-il pas normal qu'un éditeur essaie d'améliorer la prose des écrivains qu'il met sur le marché ?

- Possible, mais il y a certaines limites. Ce livre a été écrit par Sir Arthur Conan Doyle. Pour qui se prend-il en sabrant la prose de Sir Arthur, sous le fallacieux prétexte de répondre à mes exigences ? Que sait-il de mes exigences ? Pourquoi pas réduire ‘’Guerre et paix’’ à 200 pages et ‘’Orgueil et Préjugés’’ à 150.

- Il est vrai que ce serait bien pour ''Guerre et Paix'', j'ai jamais été plus loin que la page 175.

- Tu te trouves drôle ? Et puis il aurait aussi pu trouver le texte original en anglais du Royaume Uni.

- Tu as cent fois raison mais reconnais lui au moins une qualité.

- ???

- Il est honnête puis qu'il le mentionne au début du livre. 

- J'admets que ce n'est pas toujours le cas, il suffit parfois d'avoir la malchance de pouvoir comparer les traductions avec les versions originales.

- Et que vas-tu faire du roman maintenant ?

Je regarde Hubert qui semble sourire ce qui n'est pas facile avec un bec tout noir couvert de petites plumes roussâtres.

- Je vais le lire, tiens !

- C'est bien ce que je pensais, ce n'était pas la peine de te mettre dans cet état-là.

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 07/01/2011 18:26


jamais de la vie :-)


Le Papou 07/01/2011 18:51



Il arrive parfois que nous soyons d'accord et ça parfume ma journée d'une odeur de roses



yueyin 29/12/2010 18:37


quoi !!! le beotien !!! scandale !!! mort à l'éditeur... elle date de quand ton édition ?


Le Papou 30/12/2010 17:18



N'insulte pas les béotiens dont je me vante de faire parti. Édité en 2003 au Québec par un éditeur dont je tairai le nom et qui veut devenir premier ministre de notre province. Si Si !


Note que s'il coupe dans les budgets comme il coupe dans ses livres Stanké (oh m.. ça ma échappé) ne devrait pas augmenté nos impôts. Mais c'est drôle. je n'ai pas confiance dans un mec qui sabre
Sir Arthur et toi ?