Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 16:43

Une enquête de l’inspecteur Rebus

L’éditeur de cette collection (livre de poche-policiers) utilise du papier recyclable de couleur bistre avec une encre peu contrastée. Je suis pour l’écologie et la non-déforestation mais encore faut-il qu’une intention louable ne soit pas annulé par l’obligation d’augmenter le flux de lumière.


Rankin2.jpg

Philippa Balfour dite Flip, jeune fille de banquier, disparaît entre son appartement et le café ou elle avait rendez-vous avec des amis. Son petit ami, avec qui elle aurait rompu est le premier soupçonné.

On retrouve, sur un terrain appartenant à sa famille, un cercueil miniature contenant une poupée.

Rebus, lors de recherches ultérieures, fait la connaissance de Jean, conservatrice d’un musée qui possède un certain nombre de cercueils identiques datant su 19è siècle. Un médecin légiste, à la retraite, raconte une drôle d’histoire sur ces cercueils et sur un de ses confrères de l’époque, Lovel et se propose de l’aider dans son enquête.

Il retrouve aussi plusieurs cercueils moins anciens, qui semblent se rattacher à des personnes décédées par accident et lui laisse entrevoir l’action possible d’un tueur en série.

De son côté, Siobban trouve que Flip, sans qu’aucun de ses amis ne semble au courant, jouait à un jeu de rôle par énigmes et réussit à prendre contact avec le maître du jeu, Quizmaster, qui refuse de la rencontrer mais accepte qu’elle entre dans ce jeu.

Flip est retrouvée, assassinée, dans un marais dont le nom se retrouve dans les énigmes du Quizmaster.

Claire, descendante de Lovel, amie d’enfance de Flip dont le père, client de la banque Balfour, ruiné par de mauvais investissements, s’est suicidé et le directeur de cette banque, qui aurait eu une liaison avec Flip, ne semblent pas dire toute la vérité sur leurs relations avec la victime.

Les recherches se dispersent dans plusieurs directions, ce qui doit être très souvent le cas au début d'une enquête pour crime majeur. Elle devient de plus en plus complexe et la solution semble difficile à concevoir. Est-ce un crime familial, passionnel, de vengeance ou celui d’un tueur en série ?

Siobban, Jean et Rebus auront beaucoup de mal a déroulé le bon fil de cet écheveau de possibilités.


La ville d’Edimbourg, toujours très présente dans cette série, décrite plutôt glauque, sombre et  venteuse, ne donne pas envie de la visiter. Mais est-ce la vision du désabusé Rebus ou celle de l’auteur Rankin ?


On perçoit que Rankin, en dehors des enquêtes, nous emmènent vers une étude sociologique de la police écossaise. Les relations de travail ou personnelles entre policiers, avec leur hiérarchie ou les journalistes, les ambitions, les animosités ou les amitiés prennent une part trop importante dans ses romans et pourraient faire une saga séparée des enquêtes de l’inspecteur Rebus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires