Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 15:32

Je cède le clavier au Béotien, mon alter ego pour qui le mot culture a un rapport direct avec la campagne agricole.

 

Pourquoi me suis-je lancé dans la vie de Marie-Antoinette par Stefan Zweig ?

Elle n’a jamais fait partie des personnages historiques que j’ai aimés ou qui m’ont intéressé.


Seulement voilà, dans notre monde des blogs, Stefan Zweig paraissait incontournable et je n’en avais jamais rien lu. Il y a peu, il ne se passait pas une semaine sans qu’une blogueuse n'écrive un billet enthousiaste sur une de ses œuvres.


Seulement, un certain nombre d’auteurs, parmi les plus connus, offre un style d’écriture qui me fatigue et m’endort, ce qui est séduisant en cas d’insomnie. En était-il ou non ?

Dans sa bibliographie, je choisis une de ses œuvres sur un personnage historique en me disant qu’au moins j’en tirerai quelques savoirs.

 

Je ne sais pas ce que pensent les historiens purs et durs de cet ouvrage mais, si nos manuels scolaires sur l’Histoire étaient aussi bien écrits, cette matière, fort décriée au demeurant, n'en serait pas plus aimée, mais le vocabulaire des élèves s’amélioreraient nettement.

 

Parfois j’ai du faire des recherches pour comprendre les images ou les termes de Zweig, en voici quelques exemples :


Une goutte de poison digne de l’Arétin* : Le Béotien que je suis, connaissait quand même le nom et les œuvres érotiques de cet écrivain (?) mais pas qu’il était un empoisonneur. Erreur de compréhension! Cette expression désigne des écrits satiriques dont cet auteur, qui n’était pas boulanger mais un peu maître-chanteur, faisait son pain quotidien.

 

Utiliser des termes comme ‘’pandour’’  pour qualifier un homme aux manières rudes et brutales ou ‘’marchand d’orvietan’’ pour charlatan, ou écrire que le comte de Provence, frère du Roi, eut un rôle méphistophélique, ne pourraient qu’over-améliorer notre langue, genre !

 

J’ajouterai que dans quelques cas je suis resté perplexe, ainsi écrit-il :

’et dans l’art… des Phéaciens de prendre la vie à la légère’’

Les Phéaciens, mentionnés dans l’Odyssée, selon Wikimachin, étaient un peuple de passeurs réputés et peu sociable. (?)

Bon, d’accord il m’arrive d’être peu sociable ou de prendre la vie à la légère mais jamais en même temps.

 

En conclusion, je ne sais pas si je vais apprécier les romans de Stefan Zweig, dont l'écriture confine parfois à la préciosité, ce qui n’est pas rédhibitoire mais pourrait le devenir si ses histoires, ses personnages et leurs dialogues l’étaient aussi.

 

Je vais donc essayer et je fais appel à des âmes complaisantes pour me donner quelques conseils et surtout quelques titres.

D'avance, merci.

 

Le Béotien

Partager cet article
Repost0

commentaires

Kikine 05/12/2011 01:17

J'ai adoré aussi la bio de Dostoievski

Le Papou 05/12/2011 14:25



Je note, je note, on m'a aussi conseillé la bio de Marie-Stuart.



Kikine 05/12/2011 01:16

Je suis sûre que "Le joueur d'échec" te plairait. Mon préféré reste, pour le moment "Lettre d'une inconnue" mais j'ai beaucoup de coups de coeur et peu de déceptions avec mon cher Stefan

Le Papou 05/12/2011 14:26



Tout est noté, merci Kikine, tu es la seule à m'avoir donné des titres.



niki 02/12/2011 18:03

je ne suis pas une fan de marie antoinette moi non plus, loin s'en faut, mais je pense lire sa bio par zweig, qui est dans ma pal, parce que j'ai aimé la manière dont il a présenté marie stuart

Le Papou 02/12/2011 21:05



Je viens de mettre en ligne mon billet sur le livre et je ne suis pas un fan non plus, surtout en général des nobles de l'ancien régime mais c'est un très bon bouquin et suite à ton commentaire
je vais rechercher ''Marie Stuart''