Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 23:09

Leon3.jpgLe commissaire Guido Brunetti, appelé en pleine nuit par son adjoint le lieutenant Vianello, se rend dans l’hôpital où un pédiatre a été emmené, après avoir été agressé dans son appartement par des carabinieri.


Il apprend par le commandant des gendarmes que le pédiatre devrait être accusé, entre autres, d’adoption illégale, de trafic d’enfant, de corruption de fonctionnaire, de falsification de documents officiels,de transfert illégal de fonds, etc.

Mais pourquoi le pédiatre n’a-t-il jamais été accusé ?

 

Le commissaire, surpris que la police de Venise n’ait pas été informée de cette arrestation, décide d’enquêter sur le trafic d’enfants et va mettre à jour une escroquerie généralisée envers la Sécurité Sociale italienne.

 

Brunetti est un esthète et un épicurien, amoureux de Venise, de ses habitants, de ses commerces et de ses petites trattorias, sans illusion mais compréhensif pour ses concitoyens et son pays.  Il est agréablement marié à Paola et père de deux enfants sans problème (Si! Si! Ça existe).

 

C’est aussi un obstiné qui n’accepte ni les solutions faciles ni les explications tarabiscotées qui oblitèrent la vérité.

Mais pourquoi le pédiatre n’a-t-il jamais été accusé ?

 

Les aventures de ce commissaire ne sont pas pour les amoureux de polars remplis de meurtres sanglants, de massacres à la tronçonneuse ou de tueurs en série sadiques, ce sont des enquêtes ordinaires telles que doivent en vivre de nombreux policiers dans le monde, plus proches d’une étude sociologique que de celle d’un abattoir urbain.

Mais pourquoi le pédiatre n’a-t-il jamais été accusé ?

 

Et puis j’avoue avoir un gros faible pour la secrétaire du vice-questeur Patta, la jolie, maline et efficace Elettra.

Un bon moment et une lecture qui calme.


Si le monde est souvent pourri, il n’est pas forcément sadique, et de bonnes intentions par des mauvaises personnes font souvent plus de dommages que des mauvaises intentions par des bonnes personnes. 

Mais pourquoi le pédiatre n’a-t-il jamais été accusé ?

 

C’est énervant, hein ? Eh bien ! C’est ça qui énerve aussi notre commissaire vénitien qui, selon la 4ème de c.,  ''ne savait même pas comment désigner l'évènement : l'affaire ? la situation ? le dilemne ? le gachis.''

 

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime  

par Le Papou 


Le bémol du Papou : La couverture est quelconque pour ne pas dire laide.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lystig 07/11/2011 14:36


oui, en théorie !
(mais avec les carnets de livres à lire, la couv devient accessoire !!!)


Le Papou 09/11/2011 14:56



La beauté d’une couverture de livre est-elle inversement proportionnelle à la qualité du texte qu'il contient et à l’intérêt de son histoire ?


 



Lystig 07/11/2011 14:15


rares sont les couvertures aguichantes...


Le Papou 07/11/2011 14:20



Pourtant, une belle couverture attire l'oeil, non ?



niki 07/11/2011 09:48


je l'ai lu celui-là, il est vrai que je suis fan de brunetti depuis très longtemps


Le Papou 07/11/2011 14:21



On n'est au moins deux...mais je crois qu'on est beaucoup plus.


À bientôt