Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:19
Patates.jpg

De Mary Ann Shaffer et Annie Barrows



Cadeau de l’héritière à ma douce et tendre, j’ai trouvé le titre amusant et comme parfois je choisis mes lectures uniquement à cause du titre, pourquoi pas celui-là, sauf que d’entrée j’ai failli le reposer car je ne suis pas un fan des romans épistolaires.

J’appréhende ce style, peut-être à cause de Mme de Sévigné. On ne devrait jamais obliger les enfants à aimer quelque chose, par esprit de contradiction ils la rejettent.

J’ai donc failli reposer ce bouquin mais dès les premières lettres, j’ai voulu savoir ce que dirait la suivante et puis la suivante et puis…. C’est un bon  signe, croyez-moi, cela veut dire que vous ne lâcherez plus le bouquin avant la fin.

Juliet écrit, pour un journal, des anecdotes pendant la dernière guerre, réunies dans un livre par son éditeur et ami Sydney,

Elle reçoit une lettre d’un habitant de Guernesey qui lui demande un service et mentionne, dans sa lettre, l’existence d’un cercle littéraire, créé pendant l’occupation allemande et nommé « le cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates »

C’est le début d’une longue quête qui va la conduire dans cette île Anglo-Normande.

Au travers de ses lettres à Sydney et à Sophie, son amie d’enfance et sœur de Sydney, nous apprenons les malheurs de son enfance et de ses amours, les problèmes et les aventures des îliens pendant l’occupation allemande, les motivations de certains d’entre eux pour fonder un cercle de littérature et la vie de celle qui fut leur égérie et qui a disparu dans l’enfer nazi leur laissant sa petite fille, Kit, née d’un soldat et docteur allemand.

Comme le ferait un peintre, le tableau s'anime par petites touches successives.

De nouveaux  correspondants ajoutent leurs aventures ou leurs images.

J’ai beaucoup aimé l’histoire de cet homme, siffleur semi-professionnel, qui pense avoir démoralisé des soldats allemands, qui sortaient de maisons de plaisirs en sifflotant. Il les filait, sifflant le même air, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils étaient suivis et prennent peur.

Découverte d’un trésor, tentative de vol, rencontre avec une miraculée des camps de concentration nazis, histoire complète de la vie et de la mort de la mère de Kit, c’est un livre qui n’est pas sans aventures.

C’est surtout un livre d’amour, amour du prochain, amour des enfants, amour de la nature, amour de la lecture, amour de l’écriture et enfin amour tout court.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 28/05/2011 18:15


Ouais, bof, ce livre m'a laissé le sentiment d'une gentille histoire pas vraiment intéressante, sauf Guernesey occupée


Le Papou 28/05/2011 18:29



Seais-tu en train de lire tous les articles de mon blog ? bon courage ! Quand à ce livre, très réticent au départ, Le Papou, il a en fait beaucoup aimé...Il en est ,ême encore surpris, le bougre.



yueyin 03/02/2010 22:31


Les lettres de madame de Sévigné sont parfois vraiment très drôles mais ne se lisent pas forcément comme un roman... helen Hanff par contre...
J'ai offert à maman un autre roman épistolaire, l'amour est à la lettre A sima mémoire est bonne, j'avais bien aimé aussi en plus ça se passe dans une librairie ;-)


Papou 03/02/2010 23:55


elle est en train de le lire mai aime un peu moins que le cercle litéraire etc...


yueyin 03/02/2010 16:41


Ah je suis contente qu'il t'ait plu, je me suis régalée avec ce livre :-)


Papou 03/02/2010 17:56


Devrais-je relire Mme de Sévigné alors ?
merci Mme Yue Yin de votre futur conseil