Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 14:02


Pour une fois, je vais faire court.


J’aiproduct-2356874.jpgme la SF, j’aime les histoires policières et j’aime l’humour juif, sauf souve nt celui de Woody Allen, dont certains films m’ont ennuyé et parfois endormi dans leur logorrhée ininterrompue.

Et ce bouquin fut une grande déception.


Il n’y a pas, à proprement parlé de SF mais comment qualifier un roman qui se passe dans un lieu existant de l’Alaska, qui aurait été donné à une grande diaspora juive après la guerre, c’est de la fiction mais tous les romans ne sont-ils pas de la fiction ? là, l’endroit est réel mais pas sa population.  


Il y a une histoire policière si compliquée que je n’ai pas tout compris.

Il y a aussi  le « héros », policier et juif crée par un américain.

Qui dit policier américain, même juif, dit, un homme perdu, abandonné par sa femme, alcoolique et même un peu drogué.

Existe-t-il, dans les Amériques, un policier heureux ? Question redondante et maintenant devenue énervante.

 

Enfin, il y a l’humour juif mais ce n’est pas un livre d’humour et l’utilisation de termes yiddishs non traduits, amusante au début devient  fatigante à la longue à force de retourner dans le lexique de la fin du livre pour connaître la traduction d’un mot qu’on a déjà cherché le chapitre précédent.

 

Ceci dit, l’auteur a utilisé quelques trouvailles intéressantes comme ce policier moitié indien et moitié juif de naissance, dont l’origine est un problème constant ou bien comme l'ex-femme du héros, policière elle aussi, qui devient son chef.


A part ça, il y a une histoire de terroristes juifs alaskiens aidés par des services américains, un  messie assassiné et des gangsters en chapeau noir et peyotls.


J'ai failli abandonner.

 

PS : Pour le traducteur les habitants de l’Alaska s’appelleraient Alaskiens et non Alaskéens

 

 

 

 *ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Papou 03/11/2010 16:51


C'est cet humour qui m'a permis d'aller jusqu'au bout


niki 03/11/2010 14:12


lire les traductions s'avère souvent décevant, surtout pour l'humour yiddish


yueyin 02/11/2010 13:52


merci pour le livre :-)


Le Papou 02/11/2010 16:19



Ça en fait 3


Lire aux cabinets


Un anthropologue en déroute


et le truc Yiddish



yueyin 02/11/2010 13:52


ton certificat d'étude hein, frimeur !!!! :-))))


Le Papou 02/11/2010 16:18



Je l'ai, moi, le Certificat d'Étude Primaires.



yueyin 01/11/2010 16:46


Tu as raison, ce n'est pas à proprement parler de la SF, on appelles ce genre de distorsion des uchronies... et si les nazis avaient gagnés (le maitre du haut chateau de Philip K Dick), et si la
guerre de Crimée durait toujours (l'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde)et si et si... comment serait le monde... J'aime bien le genre après faut voir si c'est bien fait... il est à toi celui-là, je
le lirais volontiers, j'en ai beaucoup entendu parler...


Le Béotien 01/11/2010 21:01



J'ajoute dans l'envoi que je te fais.


Bon maintenant faut que j'aille voir uchronies dans le dico.


Entre toi et Miller (abstrus et coprophile) je passe mon temps à améliorer mon certificat d'études