Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 16:42

 

Challenge perso les polars du monde

Australie

coeur54

  ''Coup de coeur''

 

Hyland1.jpg

 

Emily Tempest, métisse d’une aborigène et d’un blanc, revient sur les lieux de son enfance après une longue errance à travers le monde.

 

 

Elle y retrouve une communauté dont la pauvreté n’a d’égale que la joie de survivre jusqu’à ce que le leader soit sauvagement assassiné.

Les coutumes et les tabous, face à la mort, entraînent la dispersion du reste du clan. Emily se retrouve à Bluebush, un trou perdu et crasseux.

‘’La ville frôlait les cinquante millions d’habitants : un millier de noirs, un millier de blancs, et pour le reste des cafards.’’


Bien qu’ayant la certitude que le meurtrier est un sorcier solitaire et un peu dingue, elle va tenter de trouver la raison de cet assassinat au milieu d’un monde rude, dangereux, hostile et raciste.

Ni grande ni forte mais intelligente et têtue :

’’Quand je m’énerve, je suis comme ce lézard qu’on appelle ici le diable cornu : petite mais féroce. Pas aussi cornue, dieu merci.’’

 

Sur la trame de ce thriller sociologique, l’auteur nous raconte, avec amour et un  peu d’humour, la vie difficile dans cette région d’Australie.

Les aborigènes qu’on chasse quand on en a plus besoin. Les prospecteurs toujours à la recherche de leur prochain rêve. Les amoureux de ces lieux désertiques et ceux qui y sont arrivés poussés par l’espoir, souvent déçu, d’une vie meilleure, les fonctionnaires honnêtes ou corrompus jusqu’à la moelle, les bars pourris, les bagarres et enfin le racisme et l’alcool, présent partout et à tout moment.

 

C’est aussi un livre d’amour, non pas celui qu’Émily va rencontrer avec Jojo, un garde de la commission des parcs de la faune et de la flore, mais celui que vivent depuis leur enfance, la jeune métisse et Hazel, la fille du leader assassiné.


J’ai la fâcheuse impression de ne pas arriver à vous exprimer le plaisir que j’ai eu de cette lecture, foisonnante de lieux semi-désertiques inconnus à la flore et à la faune aux noms pittoresques et de personnages dont la truculence n’a d’égale que la dangerosité.


Et puis il y a aussi, pour ne pas dire surtout, les légendes aborigènes, si belles et malheureusement si incompréhensibles pour un vieux ti’cul parisiano-québécois qui n’a pas été nourri aux mamelles des conteurs ou conteuses de ces régions.

(Ne riez pas ! Gens de peu de foi qui relèvent mes inepties et mes erreurs, les conteurs comme les conteuses possèdent des mamelles qui nourrissent l’esprit de ceux qui les écoutent)


Et puis, je vous ai déjà écrit moult fois, comme on dit dans les sphères supérieures de la haute société ce qui, convenez-en, est la plus haute marche avant la chute, donnez-moi un lieu, une région, un pays, un continent ou une planète que je ne connais pas, une histoire, une aventure, un peu d’ethnologie ou de sociologie, liez le tout d’une écriture même moyennement talentueuse et je vais passer un excellent moment, quelquefois, même, ressentir un coup de cœur.

 

À lire si vous connaissez l’Australie mais surtout si vous ne la connaissez pas.

 

 

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 


Le bémol du Papou :

Rien n’est parfait mais quand on sent une jolie rose on ne ressent pas les épines.

 

PS : J’oubliai la magnifique photo de la couverture

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 23/08/2011 15:36


excellentissime... j'ai adoré !


Le Papou 23/08/2011 17:08



Il a du goût Le Papou...des fois



yueyin 15/08/2011 04:30


Il me fait bien envie celui-là :-)))


Le Papou 15/08/2011 14:22



C'est très spécial et il faut un coeur bien accroché . :=)



Joelle 11/08/2011 08:55


Bon, je me classe dans la catégorie "ceux qui connaissent l'Australie" alors j'espère que cela va me rappeler des souvenirs et que j'aimerais autant que toi !


Le Papou 13/08/2011 15:35



J'espère pour toi que tu n'as pas eu une vie aussi difficile que ceux qui vivent dans ce bush semi-désertique. Mais oui, je pense que tu devrais apprécier.