Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 15:38

Deux ''George'' coup sur coup,va falloir que je me calme.

Je me trouvais dans un dilemme après la lecture de ‘’Pour solde de tout compte’’, déniché chez un parent : soit je commençais un des nouveaux romans achetés dans ma librairie toulousaine préférée, soit j’en cherchais un dans ma vieille bibliothèque de Dordogne. Normalement je les ai lus et je n’aime pas trop relire. il m’arrive parfois de me laisser tenter surtout quand je n'ai rien d'autres.

Surprise ! Ce n’est pas 1 mais 3 romans non lus d’Elizabeth George que j’y ai trouvés*. La valise de retour s’en ai trouvé plus pesante.

*Un coup de l’Héritière

 

George2.jpgDans un manoir Écossais, une troupe de théâtre s’est réunie pour répéter une pièce prévue pour la réouverture d’un théâtre londonien.

L’ambiance est tendue, la plupart des participants, comme les deux plus grandes stars de la scène anglaise, éprouvant de la haine ou de l’aversion pour certains autres participants.


La première nuit, Joy Sinclair, jeune auteure prometteuse est égorgée dans son lit et l’inspecteur Linley est dépêché sur les lieux, accompagné de son adjointe le sergent Barbara Havers, sans que la police écossaise n’est fait appel à Scotland Yard.

 

L’affaire est délicate, car parmi les suspects et outre les deux stars, on retrouve un lord, la sœur de l’auteure, elle aussi comédienne et ancienne épouse de l'acteur, le mari et agent de l'actrice, un journaliste, un metteur en scène Gallois, ainsi que  Lady Helen, la femme dont Linley est épris.

 

Affaire policière banale me direz-vous ? Pas tout à fait.

Outre que l’inspecteur, obnubilé par une jalousie morbide, essaie d’impliquer l’amant de celle qu'il aime, cette affaire nous entraine dans plusieurs directions. L’une concerne les années 60, et nous remet en mémoire l’affaire Profumo, les histoires d’espionnage de la guerre froide et les trahisons d'un certain nombre d'universitaires au profit de l'URSS, l’autre beaucoup plus banale concerne le suicide d’une jeune aubergiste dans les années 70.


Que s’est-il donc passé pour que l’un des protagonistes, après avoir tué l’auteure de la pièce, torture et assassine brutalement le jeune garçon chargé de l’entretien du manoir ?

 

Elizabeth George nous amène brillamment à faire nôtres les soupçons de Linley jusqu’au coup de théâtre final.

 

 

Le lieu du crime d’Elizabeth George  Pocket, 356 pages, policier 1998

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 

 

Le bémol du Papou : La faiblesse de l'inspecteur Linley envers celle dont il est épris m'a fatigué.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ys 30/10/2012 10:49

Bon, j'ai compris : si en lire un donne absolument envie d'en lire d'autres, il faut que je me tienne loin de cette auteur !

Le Papou 30/10/2012 14:14



Aurais-tu peur de lire en ce moment ?



Oncle Paul 28/10/2012 16:00

Bonjour Papou
Moi non plus je n'aime pas trop relire un bouquin, j'ai l'impression de perdre mon temps en défaveur de ceux qui m'attendent. Heureusement j'avais chroniqué en son temps ce roman et je vais donc le
remettre à l'affiche.
Amitiés

Le Papou 29/10/2012 00:09



Les seuls que j'ai relus avec plaisirs et que je relirai encore, ceux de mon enfance : Les trois mousquetaires ou Michel Strogoff.