Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 15:33

C'est le retour et...

C'est l'affolement !

Partis depuis 25 jours, tout s'est accumulé, dégradé, fâné, empoussiéré, asséché d'autant qu'en arrivant, la température dépassait les 40 degrés et en Celsius c'est chaud en tabar..!

Et puis j'ai ouvert Z'ordi, plus de 200 courriels (emails pour les anglos et les francos d'outre atlantique) et les liens G.R. tapaient le 1000 ce qui semble être leur nombre maximum, 2 heures de lectures plus tard, le chiffre n'avait pas changé.

J'ai au moins appris une chose, Google Reader ne sait pas compter au-dessus de 1000 ce que ma petite blondinette d'amour, 7 ans bientôt, sait depuis l'âge de 5 ans.

Et puis j'ai pensé à tout ce que j'allais vous écrire, chroniques de voyages, chroniques de lecture, textes à tendance humoristique, coups de coeur et pourquoi pas coups de gueule. Alors la fatigue et la chaleur me sont tombés sur les épaules.


Le lendemain Il fallait bien commencer.

Et si je commençais, aujourd'hui, par le voyage de retour, par la fin donc, drôle de façon de commencer mais reconnaissez que c'est le plus frais dans ma mémoire vieillissante.

Nous avons passé notre dernière nuit de voyage dans la capitale acadienne du Nouveau-Brunswick, Edmundston. Une des nombreuses villes, terme un tant soit peu exagéré, où il n'y a pas grand chose à faire ni à voir mais là n'est pas mon propos.

L'après-midi, un violent orage, comme je les aime en montagne,aurait pu nous gâcher notre dernière journée, mais, heureusement, il fallait trouver des magasins pour terminer l'achat de souvenirs aux enfants (4), aux conjoints, aux petits enfants (5), aux amis, alouettes. À Edmunston, seul un petit recoin dans le service d'informations touristiques offraient des bébelles pas très intéressantes (beau pléonasme), ce qui tendrait à prouver que le touriste est une spécificité rare.

Heureusement à une heure de route, en revenant sur nos pas, se trouve Grand Saut qui comme son nom l'indique offre le seul attrait touristique de la région, une superbe cascade que nous avions visité à l'aller et dont, cette fois-ci, les vannes avaient été fermées depuis huit jours pour des réparations et ne laissaient passer qu'un minuscule filet d'eau, pauvres touristes!

Heureusement nous l'avions déjà vu et nous n'y étions revenus que pour des achats et, devinez où on pouvait seulement trouver des possibilités de cadeaux ? Si vous avez répondu, au service d'informations de la région, vous avez gagné.

Le lendemain, les orages avaient disparus. Les montagnes aux alentours aussi, cachées derrière un épais brouillard qui nous a accompagné jusqu'au Québec, distant seulement d'une vingtaine de kilomètres. Au fur et à mesure que nous nous enfoncions dans la province aux fleurs delysés bleus, le brouillard se changeait en crachin que certains qualifient de breton, puis le crachin est devenu pluie, enfin en averses orageuses se déversant beaucoup plus fortement que la pauvre cascade de la veille, à tel point qu'il a fallu allumer les feux de détresse, aussi appelés warnings en français ou hazards en québécois, pour compenser la visibilité quasi nulle.

Nous sommes arrivés dans cette chaleur moite et collante après plus de trois semaines fraîches en général pour ne pas dire froides certains jours.

On aurait peut-être dû rester quelques jours de plus.

 

Les chroniques de voyages dans les provinces canadiennes de l'Atlantique vont commencer bientôt et, espérons-le, par le début et avec des photos.

 

À bientôt.

 

 

Par Le Papou

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 11/08/2011 08:38


Ah, les retours de vacances sont toujours terribles ;) J'espère que le retard a été rattrapé (de mon côté, c'est en cours mais je ne vois toujours pas le bout du tunnel !). Et vos vacances ont
l'air de s'être bien passées :)


Le Papou à jour, enfin 13/08/2011 15:49



Au retour il faut....


de la patience,


du courage


du temps et...


de nouvelles vacances pour se reposer de tout ce boulot en plus.



Syl. 25/07/2011 09:54


Moi aussi j'attends les photos !


Le Papou 25/07/2011 13:45



Patience, patience !



Liliba 24/07/2011 09:12


Bon, pas drôle, le voyage, mais ça m'a bien fait rire tout de même, tes mésaventures !!!
40° ??? on en rêve, ici ! Ce matin, 12°... mais il ne pleut pas, un exploit pour ce mois de juillet pourri !


Le Papou 24/07/2011 13:48



Le Canada l'été c'est un peu comme les montagnes russes, hier + 40, ce matin + 16. Fait frisquet !



Kikine 24/07/2011 02:38


Chouette de te relire Le Papou et de te savoir bien arrivé de ce côté de l'Atlantique !
Edmunston ... Tu ravives le souvenir de mes vacances d'il y a tout juste un an moins un jour. J'ai dormi là-bas dans la nuit du 24 au 25 juillet 2010 ;)


Le Papou 24/07/2011 13:50



Dormir, ça va. C'est y vivre à l'année longue qui doit être ''drabe''



Lystig 23/07/2011 22:12


on attend la suite...
grâce à ton infolettre ou newsletter (pour ce côté-ci de l'Atlantique), on saura quand !


Le Papou 24/07/2011 13:56



Faut trier les photos, revisiter ses souvenirs, trouver du courage, prendre quand même le temps de lire ses messages et un peu du bouquin en cours et recevoir tout le comté de Toulouse.


Patience !