Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 16:20

Nesbo1Harry Hole est le grand frère (par la taille) norvégien,bien que plus jeune, de l’inspecteur écossais Rebus. Mal de vivre, alcoolisme latent, problèmes avec la hiérarchie, peu de chose les sépare si ce n’est la violence latente de Hole qu’il a parfois du mal à contrôler.

Leurs aventures pourraient se passer dans un même endroit, triste, dépressif et froid. Selon la perception qu’en donne les deux auteurs, Edinburgh et Oslo sont des villes qui se ressemblent et dont la grisaille du ciel se confond avec la couleur sombre et cafardeuse des immeubles.

« Harry descendit de voiture sous une averse berguénoise aux allures de gonorrhée tristement dégoulinante, dont on dit qu’elle commence un après-midi de septembre et se termine un après-midi de mars. »

« Le sauveur » est l’histoire d’une chasse à l’homme entre l’inspecteur Harry Hole et un tueur mercenaire, croate.

Elle débute pendant une rencontre de l’organisation de l’Armée du Salut, une jeune fille de 15 ans est agressée.

A Paris un homme est abattu chez lui par un tueur croate, dont on ne connaît pas les motivations, mais dont on apprend qu’il doit ensuite se rendre en Norvège.

A Oslo, Harry Hole, 193 cm de solitude, perd son mentor et chef de la police, qui l’a protégé lors de ses incartades passées.

Un bénévole de l’armée du salut est abattu d’une balle dans la tête, en pleine rue devant une foule importante,

Petit à petit on apprend que le tueur est surnommé en Croatie «  le Petit Sauveur » car, enfant, il faisait sauter les chars serbes avec des mines. Il est, ensuite, devenu tueur pour venger ses amis dénoncés, et assassinés par les Serbes.

Abusé par la ressemblance entre deux frères, il s’est trompé de cible. Dans un Oslo où sévit un froid polaire, sans appui, sans argent, frigorifié, le tueur va essayer de terminer son contrat.

Qui a fait appel à ce tueur et pourquoi ?

Au fur et à mesure que l’enquête avance, un certain nombre de commanditaires potentiels apparaissent ?

Plusieurs officiers de l’armée du salut, gênés par la candidature de la cible, Jon, à un poste important, un mari jaloux, des réfugiés croates dont la fille a été engrossée, l’ex petit-ami de la fiancée de Jon.

Comme toujours chez Nesbo, Harry Hole est personnellement impliqué dans son enquête et comme toujours l’un de ses proches va mourir. Après deux de ses maîtresses et sa partenaire préférée, cette fois-ci c’est un autre partenaire qui est tué par le Croate.

C’est touffu, rempli de personnages maladroits, psychiquement instables, cachant leur véritable personnalité si bien qu’à la moitié du livre tout le monde, sauf peut-être Harry Hole, et encore, est un suspect potentiel.

J’ai parfois du mal au-delà de deux chapitres, j’ai envie d’arrêter, et puis comme un vilain bouton que l’on gratte, je reprends le livre pour deux autres chapitres.

C’est comme ça depuis « L’homme chauve-souris » le premier roman que j’ai lu de Nesbo, qui après lecture devait être le dernier, « les cafards » et « rouge-gorge » ont suivi, un vilain bouton je vous dis, mais je dois aimer me gratter.

« Il y avait quelque chose dehors, qui le pourchassait, qui pouvait le sentir et le reconnaître. Il retint son souffle. Et ce fut alors qu’il s’en rendit compte : ce quelque chose qui le cherchait n’était pas dehors. Ce n’était pas l’écho de sa propre respiration qu’il entendait. C’était dedans. »

 

"Le sauveur" de Jo Nesbo

Editions Folio-Policier

Partager cet article

Repost 0

commentaires