Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 04:34

Il y a des régions aux États-Unis que j’aime sans y avoir mis les pieds, les ‘’three corners’’ à cause des indiens Navajos et de Tony Hillerman, la Louisiane à cause des cajuns et de James Lee Burke, alors quand on me parle d’une histoire dans ces régions, il est rare que je ne me laisse pas tenter.

 

Biguenet.jpg‘’Le secret du bayou’’ se passe à  dans cette Louisiane pauvre, où les pêcheurs de crevettes et les ramasseurs d’huîtres ont bien du mal à nourrir leur famille, où les familles traînent de vieilles rancunes, où la vengeance et la violence font parties des us et coutumes.

 

À 17 ans, Thérèse Petitjean,  est promise par son  père, à Darryl Bruneau, surnommé Horse, coureur de jupons, grands buveurs, brute sans éducation et plus âgé qu’elle d’une quarantaine d’années.

Elle est convaincue que son père la vendue pour rembourser les prêts que Horse a fait à sa famille et, quand celui-ci lui propose une promenade en barque laissant entendre une suite égrillarde, elle le tue d’un coup de couteau.


De ce meurtre découlera un certains nombres d’évènements sanglants et Thérèse, apprendra, petit à petit, l’histoire des familles Petitjean et Bruneau et leurs secrets bien enfouis au plus profond des bayous de cette région ingrate.


Romeo et Juliette au pays des bayous.

Rien de bien exceptionnel donc,mais l’auteur nous présente sa Louisiane et ses habitants, des cajuns durs à l’ouvrage, et durs en affaire.

Son amour pour cette région est présente dans tout le roman et même si la fin me parait un peu difficile à accepter, j’ai passé un bon moment en sachant qu’il ne m’en resterait pas un souvenir impérissable.

 

 

Ici le billet de Canel qui a apprécié

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 11/12/2010 09:03


PArfois on apprécie un livre plus pour son cadre que pour autre chose c'est vrai :-)))


Le Papou 11/12/2010 14:07



Histoire banale et improbable mais l'auteur aime etc...etc...