Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 19:31

Je déconseille ce livre pour :

les puristes de la langue,ceux qui n’aiment pas les romans policiers ordinaires, ceux qui n’aiment ni la Sicile, ni l’Italie, ceux qui détestent les romans où on parle de bouffe, et surtout de poissons.

Pour les quelques autres qui restent, sautez sur une enquête du Dottore Montalbano, ruez-vous sur un des romans d’Andrea Camilleri et surtout lisez attentivement, avant de l’acheter, de l’emprunter ou de le voler, l’avertissement du traducteur qui se trouve au début, cela évitera une opinion négative au postérieur. (note de mon traducteur : a posteriori)

Normalement vous devriez avoir du plaisir, vous rirez des situations, des coutumes, des réparties et de la bêtise incommensurable de Catarella. Et vous aurez un polar tranquille, avec un petit meurtre tranquille (??) une enquête tranquille et un dénouement parfois surprenant mais toujours tranquille.

Entre les lignes vous entreverrez la Mafia, incontournable en Sicile, l’Église, incontournable partout, des élus locaux incontournablement pourris et des petites gens qui travaillent dur pour une vie souvent difficile.


Camilleri1.jpg

Montalbano est appelée sur un site d’enfouissement des ordures ou le cadavre d’une très jolie jeune femme blonde et nue a été trouvé par un récupérateur.

 

 

 

Toute nue, ça veut dire pas de vêtements (comme dirait Mr de La Palice), pas d’objets personnels, et pas de signe distinctif à l’exception d’un papillon de nuit tatoué sur l’omoplate, un sphinx, avec en plus, une balle de fort calibre en plein visage, tout ça va rendre l’identification de la victime difficile pour ne pas dire presque impossible.

Mais impossible n’est pas montalbanéen.


De petits détails, en petits détails, entrecoupés d’une autre enquête sur l’enlèvement d’un important commerçant, de repas copieux concoctés par Adelina, sa bonne, ou préparés dans son restaurant favoris et de difficultés dans son couple intermittent avec Livia sa compagne génoise, Montalbano va remonter doucement vers une bonne œuvre catholique qui vient en aide à des jeunes femmes en difficultés et, se heurter à un évêque et aux hautes instances de l’église et de l’état.


Un petit polar tranquille (cela fait longtemps que je n’avais pas utilisé cet adjectif), tranquille donc comme j’aime en lire de temps en temps et qui change des tueurs en série et des séries de tueurs psychopathes, qui se vautrent dans leurs victimes sanguinolentes pour lesquelles ils cherchent de nouvelles manières de nous écœurés.


Je ne sais si tous les polars italiens sont créés avec la même atmosphère , mais je trouve beaucoup de similitudes générales et plein de différences particulières entre le sicilien Montalbano d’Andrea Camilleri et le Vénitien Brunetti  de Donna Leon.

 

Un bon moment de lecture sans prétention.

 

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sharon 24/06/2011 20:08


Bonsoir monsieur le Papou
J'ai toujours passé outre le problème de la langue avec Montalbano - mais combien de fois ai-je lu des avis "j'ai abandonné parce que c'est illisible".
Je n'ai pas le courage de le lire en sicilien - mon italien est fort médiocre, je me contente dans mes lectures du français et de l'anglais.


Le Papou 24/06/2011 20:45



Quand je baragouine l'italien on me dit que c'est de l'espagnol, ce qui est peut être vrai !


L'humour de Camilleri même traduit en français me suffit.



niki 01/03/2011 19:04


pour apprécier camilleri, rien de tel que de le lire en italien - là le dialecte sicilien passe mieux - en français c'est très mal traduit et cela donne une écriture peu plaissante à lire


Le Papou 02/03/2011 00:04



certainement. Mais mon sicilien est aussi médiocre que mon flamand, Niki, tu lis en combien de langues ?



Syl. 27/02/2011 16:53


Bonjour Monsieur Papou...
Je note votre livre, il sera donc une récréation entre deux cris d'horreur ! (((surtout que dois me farcir un autre Thilliez pour une lecture commune !!!)))
Bonne semaine prochaine.


Le Papou 27/02/2011 19:51



Bonjour Syl.


N'hésitons pas, soyons fous, faisons des lectures communes...tout seul



Anne 27/02/2011 09:23


Un petit polar tranquille, cela peut-être sympa après un thriller sanglant ?! J'avais noté sa sortie ne poche, il y a quelques jours.


Le Papou 27/02/2011 15:51



Si tu connais cette série, pas de problèmes, sinon verifies quand même ce qu'en dit le traducteur. Moi, ça ne me dérange pas mais ça peut en énerver certains