Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 13:36

J’aime les romans policiers et si en plus s’ajoutent une histoire d’indiens (amer-  les indiens), des paysages magnifiques, un policier -oh pardon-  un shérif sympa, une enquête compliquée et un style d’écriture acceptable, je deviens un lecteur repu et heureux.

Ce roman de Craig Johnson, encore un dont je viens de faire la connaissance, se passe au Wyoming dans des paysages dures mais superbes avec des Cheyennes et des Crows, cela s’annonçait donc pas mal.

 

Johnson1Melissa Little Bird est une métis Cheyenne et Crow, légèrement handicapée mentale, elle a été violée sauvagement par quatre jeunes blancs qui, compte tenu de leurs âges, ont été condamnés à des peines légères.

Cette condamnation a pu déplaire et, lorsque le cadavre d’un des quatre violeurs, est retrouvé tué d’un coup de carabine Sharp, Walter Longmire, shérif du comté d’Absaroka, ressent intuitivement que cette enquête risque de poser de gros problèmes au sein des communautés indiennes et blanches.


Aidé de son adjointe principale, Victoria Moretti dite Vic, une ex-policière de Philadelphie, arrivée dans la région en suivant son époux, de deux autres adjoints et de sa secrétaire Ruby, Walt va chercher l’assassin et son arme, un fusil de marque Sharp, assez ancien pour être une antiquité.


L’intuition du shérif se confirme lorsqu’un autre violeur est à sont tour abattu de la même manière.


J’ai beaucoup aimé les personnages, outre le shérif Longmire, veuf depuis peu, qui vit dans une maison délabrée et qui n’a pas envie de surmonter son cafard permanant, son adjointe Vic, qui jure comme un vrai cow-boy mais qu’il espère voir prendre sa place quand il partira à la retraite, son ami Cheyenne Henry Standing Bear, ancien soldat et propriétaire du bar du coin, un certain nombre de personnages secondaires gravitent autour tel Lonnie Little Bird, le père de Melissa, amputé des deux jambes, l’ancien shérif Lucian Conally, ancien pilote engagé dans les volontaires pour la guerre de Chine contre les Japonais, qui a perdu une jambe lors d’un attentat effectué par des trafiquants d’alcool.

Vonnie Hayes, une ancienne camarade d’enfance et Walter commence tout doucement une idylle et l’on ressent bien que, amochés par la vie, ni l’un ni l’autre ne veulent brûler les étapes.

 

Le tueur ne peut qu’être un tireur d’élite capable de toucher sa cible à plus de quatre cent mètres mais dans ces régions sauvages cela pourrait s’appliquer à de nombreux habitants.

 

Walter et Henry vont risquer leur vie au milieu d’une tempête de neige et le shérif trouvera enfin le tueur au fusil Sharp.

 

Après Tony Hillerman, Joseph Boyden et James D. Ross, Craig Johnson nous parle, avec beaucoup de talent, d’amour de la nature et de l’âme indienne.

 

De nombreux blogs ont donné leurs avis sur ce roman qui semble avoir fait l'unanimité,  Choupy, Keisha, Khatel, Papillon, Saxaoul, Virginie, Ys (dans l'ordre alphabétique pour éviter tout conflit de chouchoutage) et d'autres (inluant Cathulu) dont je n'ai malheureusement pas retrouvé les textes.

 

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 

 

Le bémol du Papou :

Je ne sais si la traduction en est responsable, mais j’ai eu quelquefois, rarement heureusement, l’impression que le texte ne sonnait pas français et  j’ai trouvé de mauvais goût la traduction  des noms de famille indiens dans une préface du livre, d'autant que ces noms leur ont été imposé pour satisfaire les bureaux administratifs de leurs envahisseurs.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nico 22/01/2012 20:09

J'ai eu du mal avec ce roman. Il m'a ennuyé, du coup, je ne l'ai pas terminé.

Le Papou 23/01/2012 01:07



Je ne sais pas quoi te dire sinon qu'il en faut pour tous les goûts et, bienvenu sur le blog du Papou



niki 13/06/2011 15:43


il est dans ma PAL, suite au billet à la bibliothèque du dolmen/joelle


Le Papou 13/06/2011 19:12



Tu devrais apprécier.



yueyin 28/05/2011 17:32


AH c'est pour moi ça :-)))) vilain traducteur !!!


Le Papou 28/05/2011 17:41



Je ne sais pas. l'as -tu lu ? Tiens, c'est marrant à dire à haute voix latulu!



pyrausta 28/05/2011 16:53


oui c'est ça.Apres vient "l'Indien blanc"


Le Papou 28/05/2011 17:26



OK



pyrausta 28/05/2011 08:48


d'apres un comm de Joelle il y a 2 tomes...celui ci est le 1er? je suis allechee ,je note et vais aller en librairie rapidement...


Le Papou 28/05/2011 13:17



Pas à ma connaissance, Little Bird était son premier (traduit en France) depuis j'ai noté un 2ème ''Le camp des morts.


A+