Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 16:21

‘’On trouve toujours un petit bijou inattendu.’’

Prix Renaudot 2006


En écoutant cet auteur africain à la télévision, je me suis promis de le lire un jour. 

 

mabanckou1-copie-1.jpgLa couverture verte ayant attiré mon regard*, ce livre a atterri tout seul** dans ma pal lors d’une visite dans un de mes lieux de perdition habituels.

*et le titre aussi

**ou presque

 

D’abord, j’ai commencé ma lecture comme d’habitude, sans bruit, et puis je me suis mis à lire à voix haute* comme un conteur ou un griot le soir à la veillée, relatant cette légende qui affirme que chaque humain possède un double animal, pacifique ou nuisible, que les animaux sont aussi intelligents que les humains, qu’ils se parlent entre eux et que les baobabs peuvent les écouter.

*à déconseiller dans les transports en commun

 

Réfugié au pied d’un de ces arbres gigantesques, après la disparition brutale de Kibandi, son double humain, un porc-épic lui raconte leurs vies depuis leurs naissances jusqu’à l’évènement fatal qui a tout bouleversé.

 

Quand Kibandi eut dix ans, son père l’obligea à prendre une potion. C'est ainsi que les fils d'un méchant sorcier le deviennent à leur tour.

 

Pour que vous sachiez comment on peut arriver à être à deux endroits en même temps et utiliser une noix de palme pour échapper aux féticheurs, il vous faudra lire le livre.

 

Utilisant seulement des virgules comme ponctuation, Alain Mabanckou nous fait scander l’écriture comme on le fait pour la parole, permettant au conteur de respirer et au lecteur d’en faire autant. 

 

En fait, cette truculente fable philosophique et social n'est pas plus atroce que nos contes européens*, la différence tenant essentiellement aux us et coutumes.

* modifiés sans modération et sans scrupules pour ne pas effrayer les enfants

 

À lire pour rencontrer une certaine littérature d’Afrique et pour connaitre une toute petite partie des coutumes, de la vie sociale, des tabous, des mythes et du folklore.

 

PS : Alain Mabanckou a-t-il utilisé des légendes congolaises ou a-t-il inventé complètement celle-ci ?

PPS : Le Kikimundo ne doit pas être étranger à Alain Mabanckou, je n'en veux pour preuve que la lettre en fin de livre adressée à : Monsieur l'Escargot entêté, exécuteur testamentaire littéraire de Verre Cassé.

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 

 

  ''Mémoires de porc-épic'' par Alain Mabanckou aux Points, 229 pages.

 

 

Le bémol du Papou : Certaines violences ne m'ont pas permis d'en faire un coup de coeur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

XL 31/07/2012 20:34

si l'histoire m'a beaucoup intéressée/divertie, j'ai eu beaucoup de mal avec le style
idem pour Verre cassé
j'ai donc renoncé (provisoirement ?) à cet auteur !

Le Papou 01/08/2012 05:12



Comme je l'ai mentionné, j'ai commencé à l'apprécier en le lisant à haute voix. Je n'ai pas lu ''Verre cassé'' et le raconterai un jour de la même façon.



Oncle Paul 31/07/2012 17:04

Bonjour Papou
J'ai entendu et lu beaucoup de bien sur cet auteur et si j'ai l'occasion je me laisserai tenter.
Amitiés

Le Papou 01/08/2012 05:13



Rassemble tout tes nombreux neveux et lis-le à la veillée.



Bruno 30/07/2012 19:10

Il a l'air bien, celui-là. Je crois que je vais te le piquer... :-)

Le Papou 30/07/2012 20:54



Piquer ? Tu veux dire louer



Lucie 30/07/2012 00:22

Je suis totalement convaincue par cette critique. Je note :)

Le Papou 30/07/2012 04:45



Je serai de retour en octobre, si tu veux je te le passerai alors. Mais notes-le parce que moi, j'ai des blancs* ou des trous** de mémoire (L'âge ?)


* pour ici


** pour là-bas