Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 15:02

Ce petit texte pour vous présenter mon petit coin.


La route du bas:

La route du bas vous emmène de nulle-part à pas bien loin. D’un côté, elle rejoint le chemin qui va de l’ancienne gare du village jusqu’à St Aulaye, traversant des lieux-dit où l’on ne voit jamais personne, si ce n’est des vaches curieuses, des tracteurs de type escargot et parfois des cochons affamés. De l’autre côté, elle poursuit son chemin sinueux vers Cumond, son château et son cimetière puis vers la départementale qui va de Ribérac à St Aulaye.

La route du haut:

La route du haut arrive de la sortie Est du village, fait une boucle autour d’une ancienne exploitation agricole et, coupant la route du bas continue vers St Aulaye elle-aussi.

Un proverbe dit que toutes les routes mènent à Rome, ci-dessus nous avons la preuve qu’elles mènent surtout à St Aulaye.

La rue:

La rue du hameau joint la route du bas à la route du haut et inversement, tortueuse et escarpée. Elle est bordée par les maisons qui s’étagent tout le long, Deux habitations excentrées complètent le hameau, en haut, de l’autre côté de la route du haut, Chez Tupas, une fermette rénovée au bord d’un chemin empierré qui se perd dans les champs et les prés et sur le bord opposé de la route du bas, une petite maison  nommée «  chez Françoise », bien que celle-ci soit partie depuis de nombreuses années. Toutes les deux appartiennent à des hollandais, ce qui prouve que contrairement à leurs nombreux troupeaux de bovidés, ces fameuses hollandaises, ceux-ci ne sont pas grégaires.

Les autres:

A peu près au milieu du hameau là où un double virage serré en étranglement donne du mal aux véhicules, débute un chemin de servitude herbeux qui,  après un court virage à droite, se prolonge, parallèlement à la rue, jusqu’à la route du haut.

Entre cette route de service et la route du bas, une autre route descend abruptement dans un val profond, bordée par une petite mare habitée par une famille nombreuse de grenouilles, pour remonter très sèchement et continuer en pente douce vers le lavoir et son carrefour ou deux branches en fer à cheval vous amènent de chaque côté du village.


Le village:

Celui-ci s’étale le long de la route qui vient de la Charente pour s’enfoncer dans la Dordogne.

En face de l’ancienne gare, déjà mentionnée, se trouve l’usine de Moulin Neuf, longtemps le seul employeur de la région, maintenant presque complètement fermée.

Le village est situé entre deux carrefours de type « patte d’oie », preuve que nous nous trouvons dans un lieu ou ces volatiles ont fait partie du paysage. Comme ils ont été remplacés généralement par des canards, il va falloir renommer ces carrefours.

Près de l’usine, le premier carrefour, de type « patte de canard » donc, sépare la route qui monte vers le centre du village de celle qui va directement à Riberac. En traversant le village qui se glorifie de deux commerces, on arrive à l’autre carrefour ou se trouve une petit place avec le monument aux morts et sur la gauche, l’ancienne école. A droite, par une route sinueuse, qui borde l’aéroport ou jamais je ne vis atterrir un avion si ce n’est ceux du club d’aéromodélisme, on atteint la route de St Aulaye à Riberac, et à gauche, en coupant la route du bas, on atteint le village de St P.. des P.. qui s’enorgueillit d’avoir au moins 5 ou 6 rues.

Ne vous méprenez pas, je l'aime beaucoup ce petit coin de Dordogne, parmi ses charmes; la tranquillité, le calme et plus de bovidés que de bolides à pétrole.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 12/03/2010 09:29


C'est tout à fait ça... j'ai comme une envie de marcher tout à coup :-)))


Le papou 12/03/2010 21:35


Faut jamais réfréner ses envies