Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 05:10
passagemortel-copie-1.jpg

Certaines critiques m’avaient paru négatives aussi me suis-je replongé très rapidement dans la suite des aventures romanesques de Temperance Brennan pour confirmer mes premières impressions.

Comme j’avais aimé le premier, cela me paraissait une bonne idée, d’abord pour confirmer mon impression et prendre du plaisir sans risque a moins que….

Eh bien non ! J’aime cette nouvelle Temperance, j’aime l’écriture de Kathy Reichs, et je prends du plaisir aux intrigues qu’elle développe.

Mettons-nous d’accord tout de suite, je suis drogué aux romans policiers, aux recherches de tueurs en série, à Kay Scarpetta, à Hyeronimus Bosch etc… Et Kathy Reichs n’a rien à leur envier.

Son seul problème est d’avoir été connue, par moi en tout cas, après le succès de son personnage à la télévision, elle se retrouve avec le même personnage faisant le même métier, portant le même nom et de caractère complètement différent.

De passer d’une Temperance sure d’elle, féministe, rationnelle, peu encline à aimer les animaux, sans empathie, directe dans ses relations, même sexuelles sauf avec Booth, à une Temperance peu sure d’elle, féminine, troublée, amoureuse de son chat, empathique et plutôt gênée dans ses relations même sexuelles, n’est pas facile. Depuis le début, l’une pour moi est Bones et l’autre Temperance et je peux vivre avec les deux.

Il y a un petit bémol pourtant, à la télévision, on montre des images parfois atroces et toujours difficiles mais cela dure peu. Dans le roman, Kathy Reichs est dans l’obligation de nous donner tous les détails de ses découvertes, des autopsies, des blessures, des odeurs qu’elle perçoit, des insectes qu’elle trouve. Même si c’est souvent nécessaire, c’est toujours atroce et cela peut certainement devenir difficile pour certains lecteurs.

Cette fois-ci l’action se passe à Montréal, ou Temperance est anthropologue judiciaire et en Caroline du Sud ou elle donne des cours universitaires. Lors d’un incendie à St Jovite, on trouve 7 personnes mortes dont 2 bébés qui semblent avoir subis des tortures ressemblant à des rites sataniques.

Temperance se trouve plonger dans le milieu des sectes apocalyptiques. Des communications téléphoniques entre St Jovite et La Caroline, amène Ryan ou deux corps féminins sont trouvées dans une île où vivent des colonies de singes rhésus étudiés en liberté par des anthropologues. Sa sœur et d’autres femmes disparaissent et les recherches de notre anthropologue aidée de Ryan vont mettre la pression sur les dirigeant et accélérer le processus de destruction.

De nouveau Temperance risque sa vie comme dans le premier roman, cela n’est pas forcément nécessaire pour sa crédibilité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 24/12/2009 11:18


et bien tant mieux si tu t'es trouvé une nouvelle série à suivre...