Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 14:43

Les enquêtes de Maud Graham.


Je suis bien embêté pour commencer ce billet.

J’aime bien les romans policiers de Chrystine Brouillet. Là, j'ai aimé et… je n’ai pas aimé.

Contradiction ou confusion ? (That is the etc..) Ni l’une , ni l’autre, laissez moi le temps de prendre le temps.

 

Dès le premier chapitre, on connait les tueurs et leurs mobiles. Thomas Lapointe est un enquêteur de la police de Québec qui veut se venger de ceux qui ont fait libéré le sadique qui ensuite a violé, torturé et assassiné sa petite sœur.

 

Cet enquêteur, donc, assouvit sa vengeance pendant qu'un violeur, juste sorti de prison, abuse d’une jeune adolescente et tue un enfant qui venait d’assister au viol.

On se doute que ces deux affaires vont se caramboler quelque part.


Si je revenais à ma contradiction-confusion.

J’aime l’auteure et son héroïne récurrente, son style direct, sans fioritures ni complications. Elle écrit simple, Chrystine Brouillet, mais pas sans talent. Dans les polars on n’a pas besoin de s’enfarger dans les fleurs du tapis pour raconter des histoires tristes et souvent glauques.

 

Je n’ai pas aimé l’atmosphère dans laquelle elle nous plonge, celui des pédophiles, des prédateurs sexuels et des tueurs psychopathes.

 

Je pourrai arrêter là mon billet mais je vais quand même vous dire deux mots de Maud Graham.

C’est une policière toute simple, aussi indécise dans sa vie privée que volontaire dans sa vie professionnelle. Une femme remplie d’amour pour ceux qui souffrent et impitoyable pour ceux qui font souffrir ; un beau personnage qui nous change des éternels flics ivrognes et divorcés.

 

J’ai quelques titres dans ma BiLi* et je vais en lire un de temps en temps pour le plaisir de la retrouver.

*Bibliothèque-Liseuse

 

PS: Avec ce roman Chrystine Brouillet s'étend longuement et à juste raison sur les familles des victimes souvent moins considérés que les criminels et parfois complètement oubliées par les médias.

 

''Sans pardon'' de Chrystine Brouillet, La Courte Échelle, 368 pages, Policier 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime


 

Le bémol du Papou : Au début d'un roman* policier, je n’aime pas en connaitre les clefs. J'y perds une partie de mon plaisir : chercher le tueur et ses motivations.

*Je ne fais pas comme certaines qui vont à la conclusion en cours de lecture.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yueyin 15/02/2013 19:12

moi j'aime bien savoir la fin :-) mais je ne lirai pas celui-ci, je ne peux pas lire ces thèmes là...

Le Papou 16/02/2013 05:12



Tu devrais pourtant aimer la policière Maud Graham, dans un autre roman.



Pyrausta 07/02/2013 16:33

Le theme est dur, derangeant..On peut ou on ne peut pas lire ce genre de policier.
Je suis de celle qui.......mais souvent je ne comprends pas le motif donc il y a encore plein de choses à découvrir..

Le Papou 07/02/2013 17:07



Qui... quoi ? Les lisent quand même ou ne peuvent pas les lire ? Quels motifs tu ne comprends pas ? Je suis perplexe en te lisant.


Bonne journée



Alex-Mot-à-Mots 04/02/2013 13:15

Qui ose aller lire la conclusion en cours de lecture ?

Le Papou 04/02/2013 13:24



J'ai des noms, j'ai des noms !