Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 16:04

Écrits en 1908, ces textes sont basés sur les souvenirs et les lettres de deux soldats.

Je remercie les éditions Ramsay et B.o.b qui m'ont permis de le lire.

 

Tervanick1870- La guerre entre la Prusse et la France de Napoléon III. Cette guerre voit la défaite de la France, la perte de l’Alsace et de la Lorraine et sera le prélude à la revanche de 14-18 et plus tard de celle, dans l’autre sens, de 39-45.


Les médias actuels nous offrent des images en ''prime time'' des conflits actuels qui parsèment notre pauvre planète comme des escarmouches dans la cour d’une école. Les nouvelles armes, les frappes ciblées, les drones sont à la une de tous les journaux télévisés.

N’importe quel militaire a une connaissance générale de ce qui se passe autour de lui.


‘’Souvenirs de l’année terrible’’ est le témoignage de ce que connaissaient les simples soldats pendant la guerre il y a 140 ans.

La réponse est simple : rien.

 

Ils sont mal équipés, mal nourris, mal logés, traités pire que du bétail et les informations qui leur parviennent sont, presque toujours, fausses, tronquées ou mensongères.

 

Drôle de guerre que l’on ne reconnait pas, faite de marches, de contremarches, d’hésitations, d’escarmouches et surtout d’attentes, d'attentes innombrables et sans aucune explication.

On est bien loin des guerres technologiques.

 

Le soldat de 1870 se demande où il va coucher, s’il va avoir à manger, s’ il va rencontrer l’ennemi qui se cache peut-être dans le fossé à côté du sien.

 

Aucun combat dans ces témoignages et pourtant des hommes meurent, plus souvent de froid, de maladies, de manques de soins ou de nourriture que des actes de l’ennemi.

Il y a aussi ceux qu’on fusille parce qu’ils ont crié vive la Prusse ou qu’ils ont brisé leurs fusils. Mais c’est la guerre et en temps de guerre on ne badine pas avec le règlement.

Qu’est-ce qu’une vie humaine quand on est capable d’en envoyer des dizaines de milliers à la mort ?

 

Les soldats vivent  au milieu de la population civile, ceux qui en ont, utilisent leur propre argent pour améliorer leur repas ou pour se trouver un lieu de repos.

 

J’ai été aussi fort surpris de la qualité des lettres. À cette époque, l’école n’est pas encore obligatoire, de nombreux français ne savent ni lire ni écrire et sont incapables d’envoyer de leurs nouvelles.

Celui qui savait écrire devenait l’écrivain de toute une section voir d’un bataillon. 

 

 À travers ces témoignages de soldats on peut entrevoir la vie de nos arrières grands parents et faire des comparaisons avec la nôtre.

Rien que pour cela, il mérite d’être lu.

 

Le billet de Maggie.

 

 

 

*ouais ** bon *** très bon **** j'aime

par Le Papou 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 28/05/2011 18:10


J'ai eu la même surprise, à savoir la qualité de l'expression de gens pas ou peu instruits. Un très beau témoignage de l'intérieur d'une guerre très oubliée.


Le Papou 28/05/2011 18:34



J'ai pensé à mon père, bon, d'accord il n'était pas né à cette époque (encore heureux, j'aurais quel âge moi ?) mais il avait obtenu son BEPC (Ça existe ça encore ?) ce qui était exceptionnel
avant 1920 pour un fils d'ouvrier ou de paysan, alors, près de 50 ans plus tôt, ça devait être encore pire!



Naoko 05/04/2011 19:39


C'est vrai qu'en lisant ton billet je réalise que les lettres étaient très bien écrites alors que ça n'était pas forcément évident à l'époque!


Le Papou 05/04/2011 21:23



C'est assez surprenant, en effet ! Mais, en ce temps-là, ceux (pas nombreux) qui avaient obtenu leur CEP savaient lire et écrire, pas sure que maintenant....



pyrausta 30/03/2011 18:37


la guerre de 1870..rares sont les livres dessus.Temoignage d'autant plus precieux


Le Papou 30/03/2011 21:02



Ça donne envie d'en trouver d'autres.