Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Hibou et le Papou
  • Le Hibou et le Papou
  • : les C.D.G. du HibouLes Voyages du PapouLes Commentaires du Hibou et du PapouQu'est ce qu'on mange ?
  • Contact

Recherche

Texte Libre

Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre.

Henry Miller

Archives

Nouvautés dans ma PAL

Le dernier homme de Margaret Atwood

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 00:17
Ludlum1-copie-1.jpg

Ludlum c’est Ludlum, on aime ou on n’aime pas. Moi j’aime excepté ceux écrient par d’autres et co-signé par lui.

Depuis « la mémoire dans la peau » je suis un inconditionnel et devinez ce que le Père Noël a mis dans mon bas ?

Depuis 1 mois, il était là, sur une table, à mon côté, j’ai résisté jusqu’à mercredi dernier.

Le principe est toujours le même; des personnages que rien ne semble rapprocher et vivant chacun dans leur sphère, un héros qui a presque tout le monde contre lui, beaucoup de méchants, mais aussi d’anciens « bons » et ça marche.

Todd Belknap, surnommé « le limier » chasse, en solitaire, ceux qui gênent les services américains, et réussit ses missions, là où d’autres, plus nombreux, ont échoué. Mais à Rome, alors qu’il allait placer des micros, sa cible, un important trafiquant d’armes, est empoisonnée sous ses yeux par une servante.

Andréa Bancroft une jeune et brillante financière dont l’avenir semble prometteur est soudain appelé à siéger au conseil d’administration de la fondation « Bancroft », fondation richissime. Apparentée par son père, qui l’a abandonné avec sa mère, elle a toujours essayé d’oublier son origine.

Dès le début on ne la sent pas à l’aise et elle commence des recherches sur la fondation. Elle apprend alors que sa mère, décédée dans un accident de voiture, siégeait au même conseil alors qu’elle semblait avoir rompu tous liens avec la famille Bancroft.

Le grand ami de Todd, Jared, sous couverture d’un banquier louche, est enlevé à Beyrouth. Surnommés Castor (Todd) et Pollux (Jared), ce dernier a toujours été présent dans les moments difficiles de Todd, décès de sa femme et de son amie.

Les services secrets américains, considérant que la mission ratée de Todd est responsable de l’enlèvement, décident de ne rien faire pour aider Jared, mais Castor, mis à pied, ne peut laisser Pollux, et s'envole pour le Liban afin de sauver son ami.

L’idée principale de la fondation Bancroft de faire le plus grand bien pour le plus grand nombre (PGBPGN) est la trame sous-jacente du roman. Pousser à l’extrême, ce raisonnement peut-il autoriser à tuer quelques individus pour l’amélioration permanente de tout un peuple.

Une entité complètement inconnue, Genesis, fait chanter un certain nombre de décideurs, multiplie les meurtres et semble vouloir détruire la fondation.

Entre les services américains qui essaient de l'emprisonner puis de le tuer, Theta, une entité de la fondation et Génésis, les morts s'accumulent des Etats-Unis au Liban, de l’Estonie à Chypre, meurtres, accidents, éliminations.

Les chemins de Todd et d’Andréa vont se croiser jusqu’à la conclusion aussi inattendue que brutale.

La question reste posée : A quel moment les bons, par leurs actions, deviennent-ils des méchants et inversement ?

La fin du livre nous donnera une réponse surprenante, déplaisante, et pourtant logique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires